Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2018 3 14 /02 /février /2018 20:54
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mercredi 14 février 2018... Saint-Valentin... je pense à Maurice qui m'offrait toujours un cadeau ce jour-là !...

Véronique est dans la maison... elle ne fait pas de bruit... je ne l'ai pas entendue. Quand je sors de la chambre, elle fait griller mes tartines. Je déjeune toute ensommeillée, hier j'ai écrit jusque très tard.

Elle est navrée d'être condamnée à rester à la maison... elle aussi à reçu le même message que Nathalie et Sylvie... mais ce n'est pas grave, on va me livrer mes courses et je vais faire des économies de trajets... c'est pas plus mal.

La grossière erreur du président est d'avoir communiqué à toutes des informations personnelles, ce faisant il fait une faute de manque de confidentialité et de discrétion.... il se s'est pas adressé directement à moi, prenant ainsi le personnel en otage... mais bref au final, je m'en porterai mieux.

Je trouve de la monnaie sur la table de la cuisine... oh, mais le pain est là ! Céline est venue jusqu'ici pour m'apporter le pain afin que je puisse déjeuner ! C'est vraiment trop de dévouement, trop gentil et j'apprécie vraiment le geste !

Mon petit-fils me téléphone... le 28 décembre 2017, avec mon fils, ils se sont chargés d'annuler mon abonnement aux autoroutes. Mais celles-ci me prélèvent toujours 1,50 euros. Ils veulent intervenir mais si j'ai bien leurs références, j'ai perdu mon numéro de client... mon nom ne leur suffit pas. Eh bien j'écris à la banque afin qu'elle ne règle pas ce prélèvement, ainsi elles me retrouveront.

Puis j'écris aussi à ma caisse de retraite. Voilà encore deux lettres à poster. Comme je n'ai pas de timbres en avance, en ce moment, Véronique m'en vend deux et elle les postera avec la sienne. Mes auxiliaires de vie se mettent en dix pour me soulager.

Dehors la tempête fait rage. Véronique me quitte et Céline prend le relai. Elle arrive les cheveux hérissés de vent. Je lui explique pour le pain que je pouvais très bien attendre midi, il me restait des pains suédois. Je les avais acheté en dépannage. Bien sûr, j'ai fait une fausse-route hier avec le petit-déjeuner... cela m'a refroidie, mais je pouvais me débrouiller. Non, elle a tenu à ce que je ne manque pas de pain ce matin... trop brave Céline !

Lorsqu'elle s'en va, un épais brouillard couvre le presqu'île. Je passe à table avec les restes d'hier.

Puis je file m'installer sur l'ordinateur. Je pense à Maurice à la Saint-Valentin. Chaque année il me faisait un cadeau, mais ces trois dernières années, il était très malheureux, impuissant à pouvoir sortir de la maison. Même dans les derniers mois, ile me disait encore qu'il voulait à tout prix m'acheter une bague, mais hélas, nous avions bien d'autres chats à fouetter. J'éprouve tant de peine quand je pense à cela... triste Saint-Valentin que ce 14 février 2018.

Enfin je me secoue afin de poursuivre la nouvelle commencée hier... hélas une crise d'asthénie me terrasse... je dors de quatorze heures trente à dix-neuf heures trente... je me réveille intensément fatiguée...

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0
13 février 2018 2 13 /02 /février /2018 21:52
Le château où Maurice a passé son enfance

Le château où Maurice a passé son enfance

Mardi 13 février 2018... punie comme une petite fille en faute ! ! !... Nous voilà revenue à l'école primaire !

Je dors très mal. La tempête fracasse le volet comme un démon. Je me lève à une heure trente pour l'ouvrir... le bruit se fait moins violent, mais le froid pénètre davantage dans la pièce.

J'ai beaucoup de mal à m'endormir et les souvenirs tournent dans ma tête.

Au matin Sylvie arrive dans la tourmente et j'entends le bruit de la pointeuse planquée dans mon placard... j'adore ! C'est ainsi que l'on prétend avoir de bonnes relations avec ses employées... la confiance est de mise !

Sylvie me prépare mon déjeuner et nous buvons le café ensemble. Elle est bien ennuyée, elle a reçue la consigne, elle aussi, interdiction de m'emmener en courses... sous peine de quoi ? Perdre son boulot ?...

Visiblement le président de l'admr a déterré la hache de guerre, mieux que ça... il me punit car je n'ai payé que le tiers de la facture de mes voyages durant le décès de mon époux. Ce brave homme devrait grandir un peu. Depuis quand dans ce pays punit on les gens pour crime de pauvreté ? Ce n'est pas de ma faute si les administrations mettent un temps fou à verser la pension de réversion à la veuve... qu'il s'adresse donc aux puissants de ce monde ! La pauvreté n'est pas une tare, bien au contraire... et je ne cèderai pas à ce chantage odieux devant un homme qui lui, doit bénéficier d'une retraite confortable, je lui souhaite juste de ne jamais tombé dans le handicap et la grande maladie ! Mais la vie parfois vous envoie de drôles de retour...

Bref, comme je dois aller à la poste pour un courrier urgent, je me prépare, ensuite je demande à Sylvie de m'aider à m'habiller chaudement, elle m'enfile ma polaire, mon béret, mes gants que je ne peux plus mettre seule et elle me revêt de mon imperméable et d'une capuche... ainsi je passerai à travers les gouttes !

Je file au garage où elle m'aide à mettre mon courrier dans une sacoche qu'elle fixe à l'arrière de mon fauteuil roulant lourd.

Je démarre depuis le garage et je file. Elle vient m'ouvrir le portail, mais cela je n'y arrive pas trop mal.

Me voilà partie et déjà une grosse bourrasque de vent et de pluie s'abat sur moi, devient vite de la grêle qui me pique le visage et les yeux. Heureusement je tourne et je prends l'averse dans le dos. En chemin, je m'aperçois que cette route est bordée d'une petite forêt dont les branches tombent et je me dis que je passerai par la route au retour, ce sera plus prudent. Je n'ai pas vraiment envie de me ramasser une grosse branche sur la tête.

J'arrive enfin à la poste et la jeune postière vient très aimablement m'ouvrir le battant de la porte. Puis elle prend mon courrier dans la sacoche et elle le pèse. Je discute un moment avec elle et je repars.

Au loin de lourds nuages noirs balancent des barriques de vent, de pluie et de grêle, je suis gâtée... une à l'aller, l'autre au retour.

Je rentre trempée, mais mieux protégée qu'hier. Devant le garage mon fauteuil fait une embardée et je manque me retourner à l'envers. Une grosse frousse me saisit, je suis rentrée trop vite !

Sylvie tout à l'heure m'a dit que je pouvais commander mes courses à Intermarché. C'est vrai ça, après tout, je vais leur demander le tarif pour me livrer. J'appelle le magasin, les frais de livraison s'élèvent à trois euros, et l'on s'occupe de ma commande pour vendredi. Ainsi donc d'un mal sort un bien, je vais pouvoir recevoir mes courses à la maison. Le seul hic, c'est que je ne peux pas choisir, mais je vais demander leur catalogue... voilà ça tombe bien, je n'ai plus rien au frigidaire, juste à peine de quoi finir la semaine.

L'infirmière arrive lorsque Sylvie s'en va. Ce matin, évidemment, j'ai oublié de prendre mon pain et Céline me propose gentiment de l'acheter demain sur son trajet. Je lui donne l'argent.

Je prends mon repas d'endives aux petits lardons cuites avec un peu de lait et une cuillère de miel, le dernier yaourt et des fruits rouges à la crème.

Ensuite, une méchante crise d'asthénie me saisit et je ne peux plus bouger, je me dirige en fauteuil électrique jusqu'à mon lit où finalement je m'endors chaudement vêtue et en plein soleil. Je ne ferme pas le volet, trop de vent !

Je dors jusqu'à dix-huit heures. Puis soudain prise par une inspiration, je m'installe sur mon ordinateur et je commence une nouvelle. Ce sera la troisième en trois jours... et le quatrième concours.

Je ne cesse pas d'écrire jusqu'à vingt heures où je me réchauffe une soupe.

Puis je reprends mon travail...

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0
11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 19:14
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) /Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastiques (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Lundi 12 février 2018... douleurs... contrariétés... écriture d'une nouvelle...

Je dors mal... je souffre de douleurs aiguës et fulgurantes dans les os, cela me réveille plusieurs fois, je souffre aussi de mes douleurs continues des vertèbres et de la hanche droite... je finis par me lever tôt.

Une inspiration m'est venue hier pour une nouvelle fantastique et j'en poursuis l'écriture. Elle participera à un concours.

Nathalie arrive dans la froidure de cet hiver glacial. Elle me prépare le déjeuner. Comme chaque jour, je ne suis pas en forme et j'ai de plus en plus de mal avec mes bras et mes mains qui ne fonctionnent plus.

Je file dans la salle de bains et j'en sors pour me faire aider à monter mon pantalon, l'élastique n'est pas souple et je n'ai pas la force de le soulever.

Je dis à Nathalie que je dois aller à la poste pour du courrier urgent, mais elle me montre un sms envoyé par la secrétaire de l'admr qui donne l'ordre de ne plus m'emmener en courses, vu que je n'ai payé que le tiers de la facture. Alors là je suis en colère car où se trouve la discrétion, la confidentialité dans cette affaire ? Et puis on applique immédiatement un chantage odieux !

Eh bien tant pis, j'irai en fauteuil roulant... Nathalie m'aide à m'habiller chaudement et me voilà partie. Il fait très froid mais le soleil brille. Je file sur mes roulettes jusqu'au village et ce n'est pas la porte à côté. J'arrive à la poste. La jeune dame doit quitter son poste pour m'ouvrir le battant de la deuxième porte afin d'élargir l'accès. Je fais peser mes lettres et le colis urgent qui m'est revenu à tort... et malgré cela je dois le repayer évidemment !

Bon je prends le chemin du retour. En route je ramasse une bourrasque de grêle, je suis trempée et je dois me réfugier à la biscuiterie. J'en profite pour déambuler entre les rayons d'un magasin transformé qui offre plus de place au public. Après avoir discuté avec mes amies je repars.

J'aperçois la voiture de l'infirmière garée devant la maison, il était temps que je rentre. Je suis mouillée et j'ai froid. Heureusement que j'ai pensé à mettre un pantalon chaud, ma polaire, mon bonnet, mes gants et une grande écharpe.

Céline me soigne les pieds avec une grande application.

J'ai hâte de manger pour me réchauffer. Je suis glacée. Après le repas, je reprends la suite de l'écriture de ma nouvelle fantastique.

Marc vient me rendre une visite impromptue et cela nous permet de discuter un moment, nous ne nous étions pas revus depuis la mi-décembre à cause de la grippe.

Ensuite je retourne à mes écritures. Je termine et après une bonne relecture j'envoie deux exemplaires pour la faire participer à un concours.

Puis je soupe rapidement et m'installe dans le fauteuil releveur devant une émission de Jamy sur nos petits animaux. Je suis bouleversée par un élevage de Westie. Il me fait penser si fort à notre petite Toopie adorée... et puis les chats aussi qui me font penser à Loupacha, à Pomme et à Zoé. Comme j'aimerai avoir encore ma petite chienne.

Une nouvelle tempête s'est levée avec un froid pénétrant... je vais me réfugier sous la couette pour trouver un peu de chaleur.

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) /Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastiques (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Dimanche 11 février 2018... j'écris pour deux nouveaux concours...

Je ne parviens pas à m'endormir... je souffre trop et ma tête se perd dans mes souvenirs et la voix de Maurice. Je me lève à deux heures, reste sur l'ordinateur jusqu'à trois heures et retourne au lit. Je finis par dormir... mal.

Je me réveille à neuf heures quarante-cinq et je vais déjeuner. Ensuite je passe dans la salle de bains où mes gestes demeurent très difficiles. Lorsque j'ai terminé, l'infirmière arrive pour mes soins.

Ensuite je fais fondre un assortiment de légumes dans la casserole en céramique la plus légère et des coquilles Saint-Jacques dans la petite poêle ultra légère. J'ai quand même du mal à me servir. Pour finir je mets un petit fromage blanc dans des fruits rouges que j'ai fait décongelés à l'avance.

Je file m'installer sur l'ordinateur où je prépare un concours de poésie. Mais j'ai trop froid.

Il fait un grand soleil malgré le vent très fort et le froid bien vif, même si j'en ai envie, je ne sortirai pas... le temps demeure beaucoup trop instable, d'ailleurs voilà déjà une averse avec des bourrasques de vent épouvantables.

Je vais me réchauffer sur le lit... mais je n'arrive pas à trouver le sommeil et le repos.

Je me lève et je me concentre sur une nouvelle histoire... une idée me vient. J'écris quelques mots et voilà la nouvelle s'enchaîne... je suis partie mais je suis littéralement gelée malgré trois chandails.

J'écris jusqu'à dix-neuf heures.

Je vais souper puis je me mettrai sous la couette devant la télévision... le seul moyen de pouvoir réchauffer mon corps glacé et très souffrant.

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) /Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastiques (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Samedi 10 février 2018... adresse introuvable, retour de mes manuscrits par la poste...

Je me lève à huit heures quarante cinq et je déjeune. Puis je passe dans la salle de bains. Je fais ma petite vaisselle et je cuis mon repas, cabillaud, légumes. 

Ensuite je me plonge dans mes comptes et survient la factrice avec mon colis de manuscrits qui me revient... la poste n'a pas su trouver l'adresse ! Bon, il va falloir que je m'adresse directement à l'éditeur.

Je m'installe sur l'ordinateur pour le tirage d'un autre exemplaire de mon dernier conte pour mes petites-filles, je leur enverrai lundi avec le reste du courrier... encore une sortie à prévoir !

S'il fait beau j'irai en fauteuil, mais j'en doute !

Je reste l'après-midi sur l'ordinateur, je suis glacée, il fait un froid épouvantable dans la maison.

Je communique avec l'éditeur sur l'envoi de mon colis... à refaire lundi. Je suis hyper fatiguée.

Mon petit-fils m'appelle depuis Dijon et ma petite-fille me téléphone depuis sa voiture garée sur le bas-côté de la route, elle part en courses.

Demain elles font une grande fête d'anniversaire pour les trois ans de Louka. Je penserai à eux... si loin de moi.

Je vais souper et m'installer sous la couette devant la télévision en espérant me réchauffer.

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) /Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastiques (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0
11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 02:17
OUF QUEL TEMPS ! ! !
Partager cet article
Repost0
10 février 2018 6 10 /02 /février /2018 13:47
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Vendredi 9 février 2018... enfin j'écris un conte pour Malo...

Je me couche tard et à plus de minuit une inspiration s'empare de moi. Il faut dire qu'hier j'ai bien brassé, bien listé les dates des concours littéraires qui se présentent à moi.

Je répète des phrases dans ma tête en me promettant que je m'en rappelerai demain matin, mais rien n'est moins sûr... aussi je me lève et je vais m'installer devant l'ordinateur.

Je tape les mots qui me sont venus à l'esprit et je vais plus loin dans mon conte... puis je file au lit sinon je risque de ne plus me coucher. Ainsi je retrouverai mes idées claires demain.

À cinq heures du matin une tempête se lève, fracassante. Nous n'en finirons pas cette année d'un temps furieusement mauvais et du froid.

Je ne parviens plus à dormir et je pense à mes pages qui m'attendent. Je retourne sur l'ordinateur et je poursuis mon conte avec ardeur.

Nelly arrive, dans une bourrasque phénoménale, ébouriffée de vent. Elle me prépare mon déjeuner et nous discutons.

Ensuite elle file à la poste pour peser et envoyer mon courrier.

J'en profite pour me rendre dans la salle de bains et me préparer pour la journée. Lorsque Nelly revient, elle fait des cartons et range la vaisselle à l'intérieur. Bientôt il n'y aura plus rien dans les placards.

Je poursuis l'écriture de mon conte fantastique 'Malo, Aurore et le Dragon'. Je vais l'envoyer à Lauzun pour participer au Concours Littéraire 'Contes et Nouvelles'. L'an dernier j'ai obtenu le Trophée de Lauzun avec 'La Princesse aux Mensonges'.

L'infirmière arrive pour mes soins. Puis Nelly s'en va.

Je prends mon repas de midi où je me régale de légumes vapeur, puis je file sur mon travail. J

e termine la quatrième page et je passe à la relecture qu'il me faut refaire cinq fois. La relecture est une épreuve difficile pour l'auteur car pris par l'histoire et une lecture trop rapide, il ne voit pas ses propres fautes. Il faut se relire sans cesse lentement, s'arrêter sur chaque mot (surtout pour moi car je passe une lettre devant l'autre ou bien je laisse des blancs car mes doigts n'ont pas la force suffisante pour frapper), chaque accord, chaque ponctuation... ce n'est pas si simple.

Un œil extérieur et érudit devient indispensable en tout cas avant l'édition. Et c'est là que je regrette la disparition de mon si cher ami Michel COUROT grand érudit de la langue française.

Enfin je tire un exemplaire où je trouve encore des fautes, puis un second où je ne suis pas satisfaite. Finalement je termine et procède au tirage des six exemplaires demandés. Je glisse le tout dans une grosse enveloppe. J'y ajoute dans une plus petite mes coordonnées où j'inscris le titre de mon manuscrit. Je la colle et je reporte dessus celle-ci mon pseudonyme et le nom de l'oeuvre pour garantir l'anonymat. Ainsi c'est fait, je posterai cela lundi.

Je sors voir mes ami-e-s Éliane et Pierre, nous discutons. Puis je rentre dans le froid cinglant.

Je me remets la tâche. Je suis contente d'avoir repris l'écriture et j'ai de quoi faire ! Je vais aussi pouvoir envoyer ce conte à mes petites-filles, elles en seront très heureuses.

J'ai reçu un appel de Jacqueline et Alain, je les rappelle. Nous parlons longuement au téléphone.

Ce soir j'irai m'installer devant la télévision avec mes douleurs pour seule compagnie.

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0
10 février 2018 6 10 /02 /février /2018 13:45
NOUVELLES DE L'Association des ECRIVAINS BRETONS...
Partager cet article
Repost0
8 février 2018 4 08 /02 /février /2018 18:50
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Jeudi 8 février 2018... douleurs continues...

Je me réveille plusieurs fois, sommeil difficile, douleurs intenables du squelette, de la colonne et de la hanche droite.

Finalement je me lève à sept heures, je ne dormirai plus. Et puis Maurice me manque tellement.

Sylvie frappe et entre. Installée sur l'ordinateur, je l'envoie à la boulangerie, je n'ai plus de pain et je lui demande de prendre des croissants. Lorsqu'elle revient, je délaisse mon travail pour déjeuner et prendre le café avec elle. C'est toujours une pause que j'apprécie. Nous parlons agréablement.

Ensuite je passe à la salle de bains et lorsque je suis prête, nous plions la vaisselle qui ne me sert pas.

Puis l'infirmière vient pour mes soins de pieds... six ans déjà que l'on me soigne ainsi chaque jour, sans compter les soins de la podologue qui venait chaque semaine de 2014 à 2017, maintenant nous avons réduit les soins coûteux à une fois par mois où seulement six sur douze me sont remboursés.

Lorsqu'elles sont parties, je passe à table : entrée de carottes en salade puis je réchauffe le reste des haricots verts vapeur, fromage blanc à la vanille, et quelques noix bien sèches que je parviens à ouvrir sans trop de mal avec la pointe du couteau.

Ensuite je vais voir le courrier où je trouve une lettre d'un dossier à renvoyer. Je reçois aussi deux livres de mon ami poète breton, Pierre Monfort. L'un représente une sélection de poètes et auteur-e-s bretons dont il a rassemblé et édité les textes et l'autre 'Passages' qui contient ses poèmes. Je lui en suis reconnaissante.

Puis je retourne sur l'ordinateur. Je liste les concours auxquels je veux participer... hélas, j'ai raté celui des Arts et Lettres de France et des Poésiades de Bayonne, mais bien compréhensible dans la situation où je me trouvais.

Je travaille jusqu'à l'épuisement. Je m'arrête, j'ai mal dans tous les tendons, je n'en peux plus.

Je téléphone à ma fille, petite-fille et petit-fils... personne ! 

Il se fait tard, je vais aller souper puis me reposer devant la télévision.

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mercredi 7 février 2018... papiers... fatigue et douleurs...

Je me lève à sept heures trente. Hier soir j'ai beaucoup souffert de mes mains et de mes bras dans le fauteuil devant la télévision comme chaque soir, mais accentué par le froid que j'avais subi lors de ma sortie.

Je m'installe sur l'ordinateur et Annie arrive à huit heures trente. Je fais un courrier urgent et je vais me préparer.

Annie fait des cartons de vaisselle. Céline me téléphone, elle viendra ce soir.

Annie s'en va et je passe à table, haricots verts et coquilles St-Jacques.

Je demeure sur l'ordinateur mais une grande fatigue me saisit et je vais m'allonger.

L'infirmière me réveille à dix-neuf heures vingt. Elle pratique mes soins puis elle s'en va.

Je soupe et me remets sur l'ordinateur. Je reçois un coup de fil de mon fils.

Enfin, je m'installe devant le film de l'A2, un film très émouvant sur l'alcoolisme féminin admirablement joué par Claire Keim.

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mardi 6 février 2018... très grand froid sur la presqu'île...

J'ai eu beaucoup de mal à m'endormir. Mes nuits sont agitées, douloureuses. Je me réveille avec une migraine, c'est plutôt rare... je ne comprends pas. Je me lève à sept heures trente.

Véronique ne viendra pas avant neuf heures. Lorsqu'elle arrive, elle me prépare mon déjeuner, puis je vais dans la salle de bains. Il fait un froid de canard même dans la maison.

Puis elle fait des cartons qu'elle remplit avec la vaisselle dont je ne me sers pas. De mon côté je fais ce que je peux, mais je ne peux pas grand chose avec mes mains recroquevillées et mes bras sans force qui me font beaucoup souffrir.

Je prépare du courrier. Puis l'infirmière arrive. Elle me soigne et voici la factrice avec un bon paquet de lettres... encore des mauvaises nouvelles. J'en ai marre !

Après mon repas frugal de midi, je file poster mon courrier au village en fauteuil roulant lourd... je roule à 9 km / heure, c'est mieux que dans la chaise roulante à 6 km / heure. Voilà ainsi je n'aurai pas de voyage à payer demain car les notes s'alourdissent.

C'est bien, mais je crève de froid. Je suis littéralement congelée. Je rentre en direction de la biscuiterie fermée pour cause de travaux. Je vais dire bonjour à mes ami-e-s de la Pointe. Lorsque j'arrive je suis totalement refroidie, jamais je n'ai connu de froid pareil en Bretagne !

Delphine m'offre un bon café bien chaud pour me requinquer... le froid a traversé ma polaire. Heureusement que j'ai un bon béret douillet sur la tête et un col montant.

Puis au bout d'un moment je repars... je ne traîne pas à admirer le paysage, j'ai vraiment hâte de rentrer.

Il est seize heures quinze, je m'installe sur l'ordinateur où j'arrange quelques photos. Ce matin nous avons cherché dans la caisse où j'avais rangé des photos pour en trouver une ou deux réclamées par la sœur de Maurice. Comme je lui envoie celles-ci, je les scanne pour les garder.

Pendant que je travaille ainsi, assise, le froid me pénètre dans tout le corps, il m'est impossible de chauffer correctement la maison trop mal isolée.

Je vais fermer les volets afin de maintenant un peu de chaleur.

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0
7 février 2018 3 07 /02 /février /2018 19:59
Partager cet article
Repost0
7 février 2018 3 07 /02 /février /2018 19:47
Partager cet article
Repost0
6 février 2018 2 06 /02 /février /2018 17:43
NOUVELLES DE L'UNION DES ECRIVAINS RHÔNE-ALPES...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche