Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 mars 2018 3 07 /03 /mars /2018 18:23
INFOS DE L'U.E.R.A.A. (Salons du Livre : ATTENTION LE SALON DU LIVRE D'ATTIGNAT EST COMPLET !)
Partager cet article
Repost0
6 mars 2018 2 06 /03 /mars /2018 18:47
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastiques (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mardi 6 mars 2018... les crises d'asthénies me terrassent... il me devient de plus en plus difficile de lutter contre...

Je dors trois heures et demi d'affilée, puis sur le matin, je me réveille toutes les heures... problèmes respiratoires.

Je me recouche à huit heures, j'attends l'arrivée de Véronique R. que je n'ai pas revue depuis plus d'un an... je m'endors, j'ouvre les yeux alors que j'étais en train d'opérer un toutou (drôle de rêve !).

Véronique est là, elle s'affaire dans la cuisine. Elle m'entend me lever avec peine, elle vient à mon secours pour ma robe de chambre.

Trop contentes de se retrouver, nous allons parler pendant des heures. J'ai tant de choses à lui raconter depuis plus d'un an, Maurice venait d'être opéré une fois de plus mais à tort de sa jambe gauche. Dans l'état de son cœur, de sa respiration et de l'avancée du Parkinson, malgré son mental de lutteur, il ne pouvait pas sans sortir... et il a tant et tant et trop souffert supplicié. Tout ce bilan demeure en moi comme une blessure vive, inguérissable.

Ce matin encore je me traîne, comme toujours... mais déjà Céline arrive et s'applique à me gratter mon pied droit qui commence enfin à cicatriser depuis six ans de soins.

Véronique nous quitte après avoir mis à cuire une cuisse de poulet et rajouter les champignons cuits la veille et le reste de purée d'hier. Elle laisse le tout sur la plaque et s'en va.

Avant de partir à son tour, Céline retire la poêle du feu pour la déposer sur le dessous de plat sur la table, ainsi je n'aurai pas à porter la poêle trop lourde pour moi, je n'aurai qu'à me servir.

Ma crise d'asthénie augmente de façon rapide et du coup, après le repas, je file me coucher, anéantie... je dors jusqu'à dix-huit heures.

Elles deviennent de plus en plus foudroyantes... comment vont-elles me laisser après tant de jours à me tarauder ainsi ?... Encore plus invalide que jamais sans doute.

Je comprends combien Maurice s'inquiétait pour moi, combien il était malheureux de ma laisser seule, mon cher amour, mon cœur.

En attendant maintenant, je dois faire face... mais n'ai-je pas l'habitude de me confronter, de me heurter à tant et tant d'adversités.

Et comme je l'ai écrit dans 'LES SANGLOTS DU VENT' je suis née avec douze fées et une sorcière autour de mon berceau...

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastiques (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Lundi 5 mars 2018... la crise d'asthénie s'accentue au rythme des jours qui passent...

Je dors profondément. Comme d'habitude, je me réveille davantage sur le matin.

Je me lève, Nathalie ne va pas tarder. Elle me trouve sur mon ordinateur. Je vais déjeuner.

Nous discutons. Je suis plongée dans un état de fatigue extrême, de plus en plus dur.

Je traîne à la cuisine, puis je finis par aller faire ma toilette difficilement. Je renverse la bouteille d'éosine, pas étonnant je ne tiens rien dans les mains ! 

J'appelle Nathalie au secours, j'en ai répandu une grosse flaque sur le sol. Elle doit tout laver, j'en ai mis plein mes chaussures.

Ensuite je la guide dans ce qu'elle doit faire pour m'aider à confectionner mon repas de midi. Elle épluche trois patates et les fait cuire pour une purée, j'oublie de lui faire éplucher trois gousses d'ail à ajouter, tant pis.

Nous épluchons les champignons mais j'ai si peu de forces, et je bataille tant que je la laisse faire. Je change d'idée, pour midi, ce ne sera pas poulet mais morue qu'elle sort du congélateur et purée. Demain poulet et champignons... cela suffira.

Elle s'en va. Un moment plus tard voici l'infirmière. Elle me trouve au lit... je me suis effondrée, impossible de poursuivre.

Elle me soigne les pieds pour s'en aller, à son tour.

Je me retrouve seule, épuisée. Je fais des efforts colossaux pour me lever.

Je vais réchauffer les plats préparés. Je retourne sur l'ordinateur où je consulte mes courriels.

Puis totalement épuisée, je file au lit où je dors jusqu'à dix-huit heures. Je termine la soirée sur l'ordinateur.

Enfin à vingt heures, je soupe et je m'installe devant la télévision sur le fauteuil releveur qui présente l'avantage de s'allonger totalement...

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastiques (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0
3 mars 2018 6 03 /03 /mars /2018 18:43
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Dimanche 4 mars 2018... journée au plus bas...

Je me lève à huit heures trente, une demi-heure avant l'arrivée de Sylvie. Je me m'installe sur l'ordinateur.

Lorsqu'elle arrive, je vais déjeuner. Nous prenons le café ensemble et nous discutons... mais au bout d'un moment la fatigue me fond dessus et je dois regagner mon lit.

Je vais y rester jusqu'à l'arrivée de Céline qui me soigne dans le lit. Une fois seule je demeure au lit jusqu'au moment où je vais prendre mon repas tout prêt d'hier. Je mange peu, puis reprends l'ordinateur.

Naïli, mon petit-fils m'appelle pour me souhaiter une bonne fête des grands-mères, et c'est au tour de Mélissa, ma petite-fille. Ils sont adorables.

Je suis au fond du trou et je retourne dans mon lit où je m'endors.

Je me réveille à dix-huit heures toujours dans le même état. Je termine la soirée entre l'ordinateur, le souper et la télévision.

À part quelques averses, le temps est resté calme, le soleil jouant à cache-cache avec les nuages...

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Samedi 3 mars 2018... enfin après un an et demi de demande, premier week-end avec une auxiliaire de vie à la maison...

Je dors profondément pendant cinq heures, puis je me réveille toutes les heures sur le matin... la douleur m'oblige à changer de place... à neuf heures je dors encore lorsque j'entends la pointeuse de Sylvie.

Je me lève, elle m'aide à enfiler ma robe de chambre et je vais déjeuner, tout est prêt... pas en forme pour changer de l'ordinaire.

Je suis contente de voir Sylvie, de ne plus être seule le week-end, dommage qu'elle ne vienne que de neuf heures à onze heures, ce serait mieux de dix à douze en attendant d'obtenir toutes les heures réclamées par le médecin, qui me sont nécessaires en urgence, mais je crains de devoir attendre encore un an ou plus comme c'est parti !

Là, à ce jour j'ai attendu dix-huit mois ! ! ! On voit bien qu'à la MDPH les décideurs ne sont pas handicapés, alors comment peuvent-ils appréhendés des maladies telles que la mienne.

Comme je le dis souvent, mettez une personne dans une cuirasse de fer qui va lui tenir les cervicales, les bras jusqu'aux doigts, le corps, les jambes et jusqu'aux orteils puis qu'elle monte sur une planche à roulettes et enfin assise dans un fauteuil roulant électrique, faites en sorte qu'elle fasse son repas, prenne ses casseroles, se tienne debout, fasse sa toilette, etc... etc... et encore elle n'aura ni les douleurs, ni la fatigue extrême, on verra si elle sera capable de comprendre ma vie... et de la lutte incessante que je mène au quotidien et ce depuis toujours.

Mais bref, ce n'est pas demain la veille que nous nous comprendrons.

Je file faire ma toilette, mais je reste debout sans équilibre devant le lavabo et une chape de plomb de fatigue me tombe dessus... pas moyen de lutter.

Sylvie me passe un coup de peigne rapide puis je me glisse sous les couettes dans le lit, impossible de faire autrement.

Je reste ainsi en attendant Céline. Sylvie prépare le repas. Elle sort une poêle, enlève la peau des boudins, elle dépose ceux-ci dans la poêle sur la plaque de cuisson sans la mettre en route... je le ferai quand j'irai un peu mieux. Elle met mon assiette, les couverts et un verre à ma place. Elle sort aussi les pommes cuites pour le boudin. Quand elle a terminé, elle me quitte.

Un long moment après Céline arrive à son tour. Elle me soigne dans le lit. Puis elle aussi s'en va.

Je demeure un moment alitée, puis je me lève. Je passe à table et lorsque j'ai terminé, je retourne au lit... je n'ai plus de force, elles m'abandonnent.

Finalement je m'endors jusqu'à dix-huit heures. Je tente de me lever, je suis vraiment au fond du trou... mais je me fais violence, je me dirige vers l'ordinateur.

Il faudrait que j'écrive... pas assez d'énergie.

Cette nuit j'ai dormi avec un temps très calme et moins froid qui a perduré toute la journée avec un très grand soleil, cela fait du bien.

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0
2 mars 2018 5 02 /03 /mars /2018 19:18
Partager cet article
Repost0
1 mars 2018 4 01 /03 /mars /2018 19:25
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, amabssadeure de la Paix,...
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, amabssadeure de la Paix,...

Vendredi 2 mars 2018... un vent furieux se lève accompagné de pluie...

Je me réveille à deux heures quinze endormie dans le fauteuil devant la télévision... mais qu'est-ce que je fais là ?... Je file au lit où je m'endors profondément.

À cinq heures du matin un vent fou furieux secoue comme un damné le volet de la chambre, cela fait un potin de tous les diables, sacré bon sang, il va tout arracher.

Je me lève pour relever le volet, mais il redouble de fureur et fait trembler la fenêtre, on jurerait qu'elle va s'ouvrir et exploser en mille miettes, et ce temps épouvantable va durer toute la journée ! ! !

Cela ne m'aide pas, je suis au fond du trou avec une chape de plomb sur les épaules... fatigue intense, épuisement total... je me traîne comme une loque sans force aucune, aucun ressort, énergie évaporée.

Annie est déjà dans la cuisine, je ne l'ai pas entendue, le vent fait un tel barouf ! La sonnerie de la cafetière me réveille.

Je me lève et j'appelle Annie pour m'aider à passer ma robe de chambre polaire que je ne peux pas porter tant elle est trop lourde dans mes mains qui ne tiennent rien.

Puis je vais déjeuner. Je passe lire mes courriels sur l'ordinateur et je demande à Annie de me mettre ma cape polaire... il fait si froid ! Cela ne vient pas que de moi, tous les intervenants trouvent la maison trop froide. Je me fais du souci pour la note d' énergie qu' EDF m'a baissée jusqu'en juillet, mais gare au rétablissement... en attendant je gèle.

Bon, je suis dans un tel état que je vais passer l'après-midi sous les couettes où je pense m'endormir.

Le livreur d'Intermarché passe avec les courses. Annie range le tout. Puis elle me prépare mon repas, mon assiette et les couverts. Elle dépose sur la table le repas tout prêt. Je me sens plus tranquille.

L'infirmière arrive à ce moment et je vais avec elle dans la salle de bains où elle me soigne.

Annie a éplucher les pommes et les poires et a mis le tout sur la plaque de cuisson, puis elle est partie.

Lorsque nous avons fini, Céline s'en va et je peux déjeuner, tout est à portée de mains.

Je pose la vaisselle sale dans l'évier, cela attendra demain. C'est chic, ce week-end j'aurai Sylvie pour deux heures samedi et deux heures dimanche, c'est trop peu car elle devrait être là encore pour midi... mais c'est un commencement.

Du fait que la MDPH ne m'a pas donné les vingt-six heures de plus préconisées par mon médecin, je demeure flouée... comme j'ai contesté cette décision depuis septembre 2017, je suis restée toujours avec le même contingent d'heures et là, d'un coup on m'accorde douze heures de plus... j'ai signé provisoirement, dans l'attente de la totalité des heures réclamées par mon médecin et ce ne sera pas un luxe... en attendant ma myopathie avance, avance inexorablement et tout ce que j'espère c'est de ne pas me retrouver alitée, bloquée par la douleur comme je l'ai été de juillet 2003 à août 2006, et où mon pauvre Maurice devait tout faire !

Ah, comme il était malheureux... mais il a eut la merveilleuse idée de m'offrir un ordinateur portable, moi qui en rêvais depuis tant d'années... et voilà que je me suis mise à retaper tous mes contes et à écrire une trilogie fantastique au fond de mon lit, quand j'avais seulement le bout des doigts qui remuaient... maintenant, ils ne bougent presque plus !

Enfin, ils me permettent seulement de frapper les touches et encore ils me font mal et ils n'ont plus la force suffisante pour appuyer, aussi je dois me relire continuellement car il manque des lettres...

Ce soir ma petite-fille, Mélissa me téléphone. Je suis heureuse il y a près d'elle Aurélie et ma fille, Naïli, mon petit-fils, son amie, et Elsa, mon autre petite-fille et surtout Malo et le petit Louka qui vient me parler. Il me dit qu'il a fait des gâteaux et qu'il a tout mangé, et même tout le chocolat. Oh, comme il parle bien ce petit bonhomme de trois ans et comme il est délicieusement rieur ! Vivement que je puisse les serrer dans mes bras, tous !

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, amabssadeure de la Paix,...
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, amabssadeure de la Paix,...

Jeudi 1er mars 2018... anniversaire de ma petite-fille Mélissa... il neige sur la Pointe-du-Raz, spectacle rarissime... Maurice ne l'aura jamais vu de sa vie...

Il fait un froid terrible que le vent glacé infiltre de partout dans la maison, pas moyen de garder la chaleur malgré les six radiateurs dont trois d'appoint... je suis habillée comme pour traverser le Pôle Nord.

Je me lève alors que Sylvie a déjà fait le café et elle a apporté un petit croissant, trop gentille ! Nous prenons le café ensemble et nous discutons histoire de nous réchauffer un peu.

Il fait si froid que je n'aurai pas de mal à rester au lit aujourd'hui, d'autant que je suis déjà hyper fatiguée.

Je lui raconte le coup de ma carte bancaire ! Sylvie vaque aux occupations habituelles. Je lui fais éplucher le reste de clémentines et d'oranges avec le dernier kiwi pour faire une salade de fruits, car je ne peux pas les éplucher, donc je ne peux pas les manger autrement.

Puis je lui demande de me faire chauffer mon repas et de me servir, ainsi me voilà soulager d'un gros souci. Sylvie me quitte jusqu'à la semaine prochaine.

Céline me téléphone qu'elle ne viendra pas à midi à cause de la neige, mais plutôt ce soir... donc, après deux coups de fils à quatorze heures, je file au lit.

À dix-huit heures, l'infirmière me réveille pour mes soins. Je dormais profondément bien au chaud sous les couettes.

Après les soins, elle s'en va, la neige est toujours là, et je me fais chauffer un bol de soupe. Ensuite je prends un yaourt et cela suffit.

Je m'installe sur l'ordinateur et déjà je me sens mal... je ne vais pas bien du tout... toujours laminée par cette fatigue intense et les douleurs perpétuelles. Ah, ce n'est pas une vie !

Je n'ai rien fait aujourd'hui, pas la force, ni le courage, trop épuisée... pourtant, je dois continuer mes concours.

Voici la liste des contes que j'ai écrit, ici en Bretagne, malgré une formidable adversité... j'aimerai poursuivre...

1/ Fèriel et les Couleurs du Monde (inédit 26.02.2018)

2/ Saint-Valentin (inédit 14.02.2018)

3/ Le Sorcier et Salicorne (inédit 13.02.2018)

4/ Malo, Aurore et le Dragon (inédit 07.02.2018)

5/ L'Œil du Dragon (inédit 2017)

6/ Kaoura, la Princesse aux 7 Dragons (inédit 2017)

7/ La princesse aux mensonges (inédit 2017-Lauzun de Bronze)

8/ Justine et le Pays Contraire (inédit 2016)

9/ Le Dragon de Pors Loubous (inédit 2014-2ème Prix International des Arts et des Lettres de France )

11/ Louka, le Petit Loup de Brocéliande (inédit 2014-1er Prix Contes Poésiades de Moulins)

12/ La Fontaine de la Mer – Feunteun Aod (édité 2014 - Prix Paul Eluard)

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, amabssadeure de la Paix,...
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, amabssadeure de la Paix,...
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, amabssadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0
27 février 2018 2 27 /02 /février /2018 13:59
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mercredi 28 février 2018... froid vif avec -6°... froid insupportable dans la maison passoire...

Hier j'étais si énervée par l'incident de ma carte dont j'ai dû faire opposition que je n'ai pas pu m'endormir l'après-midi.

Je me suis relevée vers dix-sept heures et je suis restée sur l'ordinateur.

Je passe une nuit où je dors profondément durant cinq heures trente, puis le reste du temps je dois me lever souvent... toujours aussi douloureuse.

J'attends dans le lit l'arrivée d'Annie... il fait trop froid, et dans la maison pleine de courants d'air perdure un froid de canard... Annie frappe et entre.

Elle me prépare mon déjeuner et je lui narre l'incident d'hier... nous en rions mais ce n'est pourtant pas drôle... pour attraper ma carte, j'aurai peut-être dû utiliser mes dents !

Maurice aurait bien souffert de toutes ces contrariétés... mais à nous deux, nous en avions traversées tant et tant... le handicap nous fait devenir des rocs tant nous avons dû être confrontés à des situations rocambolesques, stupides, méchantes, enfin de toutes les couleurs... cela nous forge dans de l'acier !

Encore faut-il pouvoir encaisser ces lots incessants de coups durs ! Bref, Maurice se faisait beaucoup de souci pour moi, quelque part il avait raison, car c'est plus dur en prenant de l'âge.

Ce matin dans la maison on gèle et j'ai peur de ma note d'électricité... nous avons payé des sommes folles et là avec un hiver pareil, je peux m'attendre à de très mauvaises surprises.

Le froid avec ma myopathie je me paralyse davantage... cet après-midi, une fois de plus j'irai me réchauffer et me soulager dans le lit.

Annie vaque aux occupations habituelles. Lorsqu'elle est partie, c'est au tour de Céline. Elle cogne à la porte. Je suis contente, elle a pensé à m'apporter de l'encre... et me fera une autre course à l'occasion quand elle le pourra. Elle soigne mes pieds avec application. Lorsqu'elle a terminé, elle me quitte.

Heureusement qu'elle vient chaque jour, je me sens moins seule et en cas de problème je peux compter sur elle. P

our mon repas, il me reste de la salade verte. Je chauffe dans une casserole légère une macédoine de légumes, puis je fais cuire deux œufs au plat, ainsi cela ira avec un yaourt pour finir.  

Je ne suis pas du tout stable sur mes jambes et je n'ai pas plus d'équilibre qu'une quille. Je finis par appréhender de me trouver dans cette situation à la cuisine où mon fauteuil ne peut pas entrer. Je me retiens à tous les meubles et j'ai vraiment peur de tomber... ce n'est pas agréable et j'ai hâte d'en finir d'autant que je n'arrive pas à porter un bol, une casserole... !

Je ne suis bien que dans mon fauteuil roulant ou dans le lit. C'est pareil dans la douche, où je ne peux rien faire de la baignoire... une douche à l'italienne, telle que nous l'avions faite installée dans notre belle maison de montagne, me fait cruellement défaut. Je dois faire ma petite toilette comme du temps où j'étais gosse.

Et là aussi c'est difficile !

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Mardi 27 février 2018... la poussée évolutive et dévastatrice se poursuit inexorablement... très grand froid sur la Bretagne avec -6°, ce qui est très rare ici...

Je me réveille souvent sur le matin, problèmes respiratoires et vives douleurs.

Je me lève lorsque j'entends Véronique dans la cuisine. Je viens déjeuner, elle a déjà tout préparé.

Puis je file à la salle de bains où mes mouvements sont de plus en plus restreints.

Véronique descend de l'étage pour venir m'habiller chaudement, il fait un froid sibérien !

Elle me couvre d'un pull sur mon tricot de corps, rajoute un gros pull de montagne et mon manteau polaire à capuche. Par-dessus elle attache une quadruple écharpe et m'enfile mes gants. Elle glisse ma sacoche par-dessus ma tête. Enfin elle m'accompagne au garage où elle dépose mon courrier dans la poche arrière de mon fauteuil roulant électrique lourd.

Je m'en vais poster mon courrier urgent, le dossier à envoyer à la MDPH et la lettre d'anniversaire pour Mélissa.

Il fait horriblement froid malgré le grand soleil. Je roule et je gèle en même temps malgré tous mes vêtements.

Lorsque j'arrive au bourg, je m'arrête pour prendre de l'argent liquide à la ' boîte à sous ', sauf que je suis seule cette fois et que mes difficultés sont encore plus grandes.

Pour glisser ma carte dans l'appareil je dois me lever, puis tenter de la pousser dans la fente prévue à cet effet mais je ne peux pas lever les bras, ça me fait mal, je la pousse cependant comme je peux.

Après plusieurs essais, j'y parviens tout de même. Je fais mon code et demande la somme. L'appareil m'annonce que je peux reprendre ma carte, sauf que je ne peux plus pincer et je n'ai pas non plus la force de tirer... je fais des efforts désespérés pour y arriver, une fois, puis une autre fois... du coup la machine se met en sécurité et elle m'avale ma carte ! J

'avais quitter mon gant pour effectuer cette opération et voilà que le vent l'emporte. Je dois l'attraper avec les moyens du bord. Mince !... Pétard de sort, j'enrage, manquait plus que ça ! Sur le coup ma main s'est gelée !

Nom d'un chien, non seulement je n'ai pas mes sous, mais maintenant je n'ai plus ma carte !... Et pour la ravoir il va me falloir attendre huit jours ! Non... mais je rêve ! Je peste tant que je peux !

Et maintenant pas assez de sous pour payer mes lettres... je file à la poste et Émilie vient m'ouvrir le battant de la porte, comme d'habitude elle prend aussi mon courrier dans ma pochette.

J'ai un peu de monnaie mais pas assez... d'un coup, je pense que je suis aussi venue pour acheter des timbres. J'en profite pour prendre deux carnets, comme ça je serai parée et je lui paye le tout avec un chèque qu'elle remplit elle-même car je ne peux pas non plus écrire.

Il me faut acheter un stylo spécial depuis le temps que je me plains ! Je lui raconte ma mésaventure... elle est catastrophée ! Voilà ce que l'on fait vivre aux personnes handicapées ! Après ça, nous devons sourire de toutes les misères qui s'abattent sur nous... nous sommes des héros plongés dans des galères impensables ! ! !

Enfin depuis le temps que ça dure, j'en ai vu bien d'autres hélas avec mon Maurice handicapé, lui aussi, durant trente-sept ans... ah, oui ! Nous en avons vécues des vertes et de spas mûres et il faut être sacrément solides pour traverser autant d'adversités aussi féroces !

Dépitée, je file chez mes ami-e-s à la Pointe-du-Raz, mince ils ont fermé la boutique. Zut, je fais demi-tour et je rentre.

Tant pis, je leur téléphonerai, ils pourront sans doute me dépanner. Je m'arrangerai aussi avec mon infirmière. J'arrive devant la maison, Véronique m'a entendue, elle vient au-devant de moi afin de m'aider.

Je lui raconte ma mésaventure. Je suis fatiguée à l'extrême et gelée. Là-dessus Céline arrive à son tour et je lui narre mes péripéties, elle aussi catastrophée par cet incident... maintenant il faut m'accompagner même pour prendre de l'argent, cela n'a rien d'étonnant puisque je ne parviens même pas à couper mes aliments, à me servir, à porter un bol, à me déshabiller et me rhabiller !... Et bientôt pour manger et me laver ! ! !

C'est bien moi qui reste la plus embêtée dans cette affaire, car il est hors de question que l'on me lave, hors de question que je devienne grabataire dans un lit... plutôt mourir que de voir et de vivre ça, je n'ai nulle intention de supporter ce que mon malheureux époux à dû subir contre sa volonté !

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Lundi 26 février 2018... crise en continu... épouvantable... et deux mois sans lui, mon époux bien-aimé...

Je dors mal sur le matin, souvent réveillée par des problèmes respiratoires et des envies d'uriner fréquentes.

Je me lève finalement à huit heures violemment coincée par cette douleur continuelle d'un tassement de vertèbres et un mal de hanche.

Chaque nuit c'est pareil... ces maux violents m'obligent à changer de place fréquemment et c'est pénible car j'ai du mal avec mes douleurs musculaires et tendineuses à bouger d'un côté et de l'autre.

Je m'installe sur l'ordinateur en attendant Nathalie, l'auxiliaire de vie. Finalement je parviens à envoyer les papiers demandés par la CAF. Voilà qui est fait, je suis contente d'y avoir réussi.

Je file déjeuner, Nathalie a tout préparé. Comme d'habitude je ne suis pas en forme, mais je vais traîner un peu sur l'ordinateur en attendant de trouver des forces pour me laver. Je finis d'écrire mon dernier conte 'Fèriel et les Couleurs du Monde'.

Puis je file à la salle de bains. J'ai beaucoup de mal dans mes gestes et j'en bave pour parvenir à me laver et à m'habiller... mes vêtements sont trop lourds pour les soulever... j'ai recours à des astuces qui me fatiguent. Je sors enfin, épuisée... du coup vaincue, je m'allonge sur le lit.

Céline, l'infirmière arrive avec le pain, le certificat du médecin pour refaire mon dossier de PCH (aide-humaine).

Céline repart puis Nathalie. Comme chaque jour j'attends d'avoir la force de me relever et je file prendre mon repas à la cuisine.

Je vais à peine mieux, difficile de me mouvoir sans prendre le risque de tomber. Lorsque j'ai terminé, je finis mes papiers. Je remplis le dossier pour la Maison des Personnes Handicapées et le glisse sous enveloppe.

Je devrai aller le poster demain... pas un seul jour sans un papier à envoyer ! Je prépare aussi une carte pour l'anniversaire de ma petite-fille.

Enfin lorsque j'ai fini je retourne sur le lit... la fatigue me fond dessus comme la misère sur le pauvre monde. Je dors jusqu'à dix-sept pour me remettre sur l'ordinateur jusqu'à vingt heures.

Puis je soupe et je vais m'installer dans le fauteuil releveur au chaud devant la télévision pour suivre les aventures de ' Cartouche, le brigand magnifique '.

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0
26 février 2018 1 26 /02 /février /2018 19:30
CONTES MERVEILLEUX ET FANTASTIQUE DE DANA LANG écrits en Bretagne, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

LES CONTES INEDITS DE DANA LANG ECRITS EN BRETAGNE...

 

1/ Fèriel et les Couleurs du Monde (inédit 26.02.2018)

2/ Saint-Valentin (inédit 14.02.2018)

3/ Le Sorcier et Salicorne (inédit 13.02.2018)

4/ Malo, Aurore et le Dragon (inédit 07.02.2018)

5/ L'Œil du Dragon (inédit 2017)

6/ Kaoura, la Princesse aux 7 Dragons (inédit 2017)

7/ La Princesse aux Mensonges (inédit 2017-Lauzun de Bronze)

8/ Justine et le Pays Contraire (inédit 2016)

9/ Le Dragon de Pors Loubous (inédit 2014-2ème Prix International des Arts et des Lettres de France )

11/ Louka, le Petit Loup de Brocéliande (inédit 2014-1er Prix Contes Poésiades de Moulins)

12/ La Fontaine de la Mer – Feunteun Aod (édité 2014-Prix Paul Eluard)

CONTES MERVEILLEUX ET FANTASTIQUE DE DANA LANG écrits en Bretagne, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0
26 février 2018 1 26 /02 /février /2018 17:53
Partager cet article
Repost0
25 février 2018 7 25 /02 /février /2018 20:27
L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Dimanche 25 février 2018... toujours au fond du trou...

Je me lève à neuf heures trente... j'ai le temps et je suis déjà trop fatiguée. Je vais déjeuner lentement. Puis je traîne sur l'ordinateur... je n'ai aucune envie de me bousculer, je me sens sans force.

Finalement je vais dans la salle de bains à onze heures, mais je suis très faible et je retourne sur le lit.

L'infirmière arrive vers midi et demi. Elle me soigne dans le lit. Elle m'annonce qu'elle ira de nouveau à la pharmacie pour moi, à la poste et qu'elle m'achètera de l'encre. Brave et dévouée Céline, comme on aimerait avoir beaucoup d'infirmiers de cette trempe ! Maurice l'appréciait vraiment fort et moi également.

Bon, pour aujourd'hui c'est toujours la crise d'asthénie qui domine ma journée. Je passe à table rapidement, je mange peu et je file au lit. Je m'endors jusqu'à dix-neuf heures.

Il fait très froid mais j'ai mis le radiateur de la salle de bains en route en ouvrant la porte. Tous les radiateurs d'appoint fonctionnent et cela permet de répandre la chaleur un peu de partout sinon je suis littéralement glacée.

Fort heureusement le vent ne souffle plus en tempête depuis huit jours et j'apprécie car sinon, je ne dors pas.

Les jours rallongent rapidement, aujourd'hui un merveilleux coucher de soleil rougeoyant s'est manifesté à dix-neuf heures quinze.

La météo nous annonce des températures très froides jusqu'à dix degrés en dessous des normales saisonnières. Cet hiver aura été très long, très pénible avec des tempêtes interminables.

Même si mon âme et mon cœur vont demeurer ici à jamais sur cette terre de Bretagne, j'ai hâte de retrouver mes enfants et mes p'tits loups pour les serrer dans mes bras !

 

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Samedi 24 février 2018... nouvelle crise...

Je me lève à huit heures, mais je retourne au lit où je dors encore jusqu'à neuf heures trente... puis je me lève.

Je déjeune, ce n'est pas facile et je file dans la salle de bains.

Je fais la petite vaisselle et je prépare ce qu'il faut pour ma potion magique que je ferai mixer par l'infirmière. Je prends la petite planche à découper et après avoir laver un concombre et deux citrons bio, je les découpe en tranches. Je dépose le tout dans une passoire avec quatre morceaux de gingembre confis. Je laisse sur la table les récipients nécessaires... mais voilà qu'une nouvelle crise me fond dessus.

Je suis obligée de m'allonger, je ne peux plus bouger, mes muscles ne répondent plus et ils me font souffrir de partout, jusqu'aux bout des doigts, un véritable épuisement.

Je reste ainsi jusqu'à l'arrivée de l'infirmière vers midi, midi et demi. Je lui demande si elle veut bien mouliner ce que j'ai préparé avec un peu de jus de carottes. Elle s'y met tout de suite. Elle dépose tous les ingrédients dans le mixer, trop lourd et trop haut pour moi, elle ajoute un peu de jus de carottes, puis lorsqu'elle a mixé le tout, elle mélange au reste du jus de carottes et le verse dans deux bouteilles en plastique, car je ne peux pas porter les bouteilles en verre trop lourdes pour moi. Voilà, c'est fait et j'aurai ma boisson pour deux ou trois jours.

Puis elle me soigne les pieds sur le lit, va chercher le magnésium qu'elle est allée chercher à la pharmacie et qu'elle a payé car privée de mes auxiliaires de vie je ne peux plus me rendre à la pharmacie. Lundi je dois une fois de plus aller à la poste, je prendrai le pain et ainsi je ferai de la monnaie pour payer le magnésium.

Un moment après son départ, je me pousse à sortir du lit tant bien que mal, et je me prépare des nems avec la laitue que j'ai lavée ce matin. Puis je retourne au lit car la crise me paralyse à nouveau.

Pierre doit passer à seize heures pour déblayer certaines choses au garage. Je m'endors profondément et Pierre me réveille en plein rêve (c'est bizarre, mais je recommence à rêver depuis ce mois).

Je me lève doucement, le temps de reprendre mes esprits. La sieste m'a fait du bien, mais je n'étais pas prête de me réveiller.

Je vais au garage avec lui et il fait le tri. J'aurai du matériel à jeter aux encombrants. Il me faudra appeler la mairie.

Lorsque nous avons terminé, Pierre m'invite à passer voir Éliane, ce que je fais. Lorsque je suis chez eux, nous discutons autour d'un café, puis je rentre.

Je découvre cinq lettres dans ma boîte et je me mets en devoir de les lire et de les scanner. L'une d'entre elles me demande des papiers à envoyer d'urgence. Je veux les photocopier et voilà que je suis en panne d'encre... manquait plus que ça ! Comment vais-je faire ? Il m'est impossible de courir jusqu'à Intermarché, trop loin... en réfléchissant peut-être puis-je faire faire des photocopies au café du bourg ou à la poste ?

Et l'encre, il a bien falloir que je m'en procure. Il ne me reste plus qu'à en commander mais elles seront certainement très chères à cet endroit.

Soudain, je repense que je peux faire cet envoi par le Net... si j'y parviens cela va me libérer d'un souci...

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Vendredi 23 février 2018... la nouvelle poussée de la Charcot-Marie-Tooth me projette dans des crises récurrentes et violentes...

Je me lève, j'ai dormi profondément.

J'entends Nelly dans la maison. Elle me prépare mon déjeuner... puis je traîne, pas la force de me rendre à la salle de bains. Nous discutons.

Vers dix heures trente, je me décide. Je suis fatiguée comme tous les jours, mais de façon moins violente.

Je sors de la salle de bains et je m'installe sur l'ordinateur. Intermarché m'annonce que le livreur ne viendra qu'à quinze heures. Cela ne m'arrange pas car je n'ai personne pour m'aider et à cette heure-ci et je risque de m'enfoncer dans le lit.

Lorsque Nelly me quitte, je fais cuire deux œufs à la coque puis des pâtes, ça ira pour midi. Je me remets sur l'ordinateur. Je découvre mes courriels et je poursuis un nouveau conte.

J'attends impatiemment le livreur car une nouvelle crise s'abat sur moi. Il est là, je lui demande de ranger les bouteilles d'eau sur le sol, à leur place, je ne peux pas les porter. Il dépose deux cartons sur la table. Je lui règle la facture et il s'en va.

Ce n'est pas facile pour moi, mais je parviens à ranger doucement les victuailles.

Puis je file au lit... c'est terrible de sentir cette vague de fatigue intense qui vous fond dessus, le courant ne passe plus, la force vitale disparaît, même les doigts me font mal. J'ai mal dans tout le corps et je ne résiste plus, seul le lit peut me calmer.

Ces crises sont difficilement surmontables... je l'ai fait pourtant pour soigner Maurice, mais tellement accablée, tellement au fond du trou... pourtant jamais je ne l'aurai abandonné quitte à en mourir.

J'ai fait quatre cure de magnésium pour tenter de tenir le coup, coûte que coûte... Maurice voyait bien mon état limite, mais nous n'avions pas le choix... quand je pense à ce que lui a enduré !

J'ai demandé à Céline, l'infirmière de me rapporter une boite de magnésium... je me shoot ! Il va bien falloir tenir une fois encore.

Je m'endors et je me lève à vingt heures... la crise est passée !

Je soupe et je m'installe devant la télévision... j'espère pouvoir terminer mon conte demain...

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Jeudi 22 février 2018... en crise d'asthénie profonde...

Je me réveille à trois heures quinze... dans le fauteuil devant la télévision... mais qu'est-ce que je fais là ?

Je me suis endormie très profondément ! Je me lève pour rejoindre mon lit... et je me rendors aussitôt.

Je dors toujours aussi fort, lorsque j'entends Sylvie. Je me lève et je ressens déjà la crise d'asthénie qui vient me fondre dessus.

Sylvie me prépare mon déjeuner et prend le café avec moi. Nous discutons, et au fur et à mesure je sens mon énergie qui disparaît à grande vitesse. Voilà c'est fait... je file à la salle de bains tant que je peux encore tenir un peu debout... et puis je m'affale dans mon fauteuil roulant.

Je montre à Sylvie ce dont j'ai besoin qu'elle me fasse aujourd'hui et puis je vais sur le lit... de temps à autre, elle vient me parler, mais il me reste si peu de force.

L'infirmière me téléphone. Elle ne passera pas demain, car c'est Alexandra, la podologue qui viendra me soigner les pieds comme prévu une fois par mois.

Lorsque Sylvie s'en va, je demeure encore un moment sur le lit, puis finalement je vais préparer mon repas.

Je mange rapidement, puis je me traîne sur l'ordinateur, je n'ose pas me remettre sur le lit, Alexandra va arriver.

Effectivement elle frappe à quatorze heures quinze, ce qui est rare et comme je ne me sens pas bien, je lui demande si elle peut me soigner sur le lit. Elle est d'accord et j'y vais aussitôt.

Nous discutons pendant les soins. Puis je me lève pour la régler et elle s'en va.

Je retourne sur le lit. Je somnole, il fait si froid que la chaleur du lit me fait le plus grand bien.

Je finis par me lever à dix-sept heures trente et je m'installe sur l'ordinateur... j'entreprends de faire des lettres pour avertir les charges de prélever sur mon nouveau compte.

J'ai du mal tant je suis vidée mais je parviens à faire six lettres... à poster demain !... Ainsi je serai tranquille !

Aujourd'hui la crise est longue à se retirer... c'est seulement vers vingt-et-une heure que je me sens mieux.

Depuis dix jours c'est une nouvelle poussée de ma maladie que j'enregistre... tout ce que je demande c'est qu'elle ne m'envoie pas au lit pendant des jours entiers, voire des mois, des années comme en 2003, pour trois ans où Maurice devait pallier à tout... faire la cuisine et tout le reste... enfin en 2004 j'ai pu obtenir une PCH.

Maurice me manque tellement !

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mercredi 21 février 2018... crise d'asthénie profonde et intense...

Je me lève à huit heures où je vais sur l'ordinateur en attendant Annie. Elle arrive à la demie et me prépare mon déjeuner.

La crise s'approche, je commence à la ressentir, je vais me laver avec beaucoup de difficultés et je ressors en pleine crise.

J'explique à Annie ce qu'elle peut faire... laver le butternot, le couper en morceaux, le mettre en sacs, exactement comme Véronique hier avec le potimarron.

Ainsi j'aurai de la réserve pour mes soupes ou gratins. Je lui demande aussi de me mixer une boisson énergisante avec un concombre lavé, coupé en grosses rondelles avec deux citrons, quatre gros morceaux confits de gingembre et du jus de carottes.

Je ne tiens pas debout, je suis en manque d'énergie totale, comme si mon corps se vide de son essence, je n'ai plus aucune force dans les muscles et j'ai très mal... je m'allonge sur le lit.

J'attends que ça passe... mais la crise est dure et il va falloir du temps. Je tente de me lever un peu mais je ne tiens pas longtemps, je retourne sur le lit... l'infirmière remplaçante arrive pour me soigner sur le lit.

Je ne bouge plus, j'attends. Quand tout le monde est sorti, j'attends d'aller mieux... je dois aller manger un peu... c'est très difficile de prendre mon assiette et mes couverts, de me servir... mais fort heureusement, j'ai pensé à demander à Annie de me mettre mon plat prêt à être réchauffé dans la casserole légère.

Je mets la plaque en route. Je mange lorsque c'est chaud mon plat de carottes à l'agneau, puis un yaourt et je retourne au lit jusqu'à seize heures trente.

Je me lève, la crise n'est pas passée totalement, mais elle est moins dure.

Je téléphone à Jacques le Président de l'Union des Écrivains Rhône-Alpes-Auvergne pour avoir un renseignement sur les textes qu'il demande.

Nous parlons de Maurice, mon bien-aimé disparu. Nous repensons à l'aventure du Festival d'Avignon traversé avec nos deux fauteuils roulants et celle de la Forêt de Saoû, nous rions à ces souvenirs drôles et tellement bons, riches de rencontres et de plénitude.

D'ailleurs ils m'ont faits écrire deux nouvelles récompensées par un Prix Littéraire... mais j'ai encore de quoi raconter sur nos folles aventures.

Lorsque je raccroche je me jette dans le collectage de mes textes à repêcher dans mes dossiers, je prépare une enveloppe à lui envoyer demain.

Puis je téléphone à mes filles.

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...

Mardi 20 février 2018... crises d'asthénie... douleurs...

Je me lève à l'arrivée de Véronique. Elle me prépare mon déjeuner. Puis je file à la salle de bains et je m'habille... j'ai du courrier à poster et je vais y aller en fauteuil.

Lorsque je suis prête, je lutte contre une crise d'asthénie qui me tombe dessus... aller hop, je dois foncer !

Heureusement il ne tombe que quelques petites gouttes bien timides.

J'arrive à la poste et Émilie, la jeune postière vient m'ouvrir le battant de la porte. Elle prend le courrier dans la poche arrière suspendue à mon fauteuil, puis elle pèse mes deux lettres, un dossier pour Orange et un concours (le quatrième cette semaine). Nous discutons un peu, puis je m'en retourne.

Je passe à la boulangerie... chic le fauteuil rentre tout seul et la porte est facile. La boulangère me sert le pain et deux croissants aux noisettes, jamais goûtés.

Puis je file... le soleil apparaît. Je rentre. Je rencontre Nathalie, l'infirmière remplaçante qui ne m'a pas trouvé à la maison et qui maintenant va explorer un peu ce quartier qu'elle ne connaît pas. Elle repassera tout à l'heure, le temps que j'arrive.

Véronique m'attend et saisit le pain et les croissants dans ma sacoche arrière.

La fatigue intense ne me quitte pas. Je traîne... mal dans ma peau.

Véronique m'a préparé la soupe. L'infirmière est à la porte, elle entre pour mes soins.

Véronique s'en va, mais elle a abandonné la grande cocotte de soupe sur le feu... comment je vais faire maintenant, moi pour la changer de place ? Je risque de tout répandre sur le sol et de tomber.

Idem, lundi, Nathalie a bien nettoyé le placard sous l'évier où le siphon fuit, mais elle a très mal ranger les tuperroirs et du coup, je ne peux rien saisir car je ne peux pas me baisser.

Il faut savoir mettre tous les ustensiles de cuisine à portée. C'est difficile pour les auxiliaires de vie d'être réellement des assistantes de vie. Il me faudrait un personne réellement qualifiée pour anticiper tous mes gestes.

Pour les former, une solution... les enfermer dans une cuirasse qui leur bloque les doigts, les cervicales, le dos, les pieds, la totale, quoi, et les faire bouger... les faire se déplacer en fauteuil roulant électrique dans la maison... et encore elles n'auront pas les douleurs, la fatigue qui bloque tout.

Oui, voilà où le bât blesse, elle ne prévoient pas, elles n'anticipent pas et moi, je cours au danger. Quand tout le monde est parti, je déjeune.

La fatigue se fait plus dure et du coup je vais m'allonger sur le lit toute habillée.

Je finis par m'endormir et je me réveille à vingt-et-une heures quinze... j'ai juste de temps d'attraper le film sur l'accouchement sous x 'Né sous Silence' avec la fort bonne jeune actrice Sophie Humbert.

Je vais me coucher à deux heures où je m'endors profondément.

L'ULTIME VOYAGE D'UN COMBATTANT DE LA VIE (carnets journaliers) / Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, artiste internationale, auteure de romans fantastique (Héroic Fantasy), de contes et de nouvelles, poète insurrectionnelle, ambassadeure de la Paix,...
Partager cet article
Repost0
25 février 2018 7 25 /02 /février /2018 20:21
... DES NOUVELLES DE L'ASSOCIATION DES ECRIVAINS BRETONS...
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche