Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 01:05




 
1 - Symboles et traditions                                          

 

Traditionnellement en Alsace, la veille de Noël était consacrée à Adam et Eve. Le sapin, seul arbre vert en décembre, symbolisait l’arbre du fruit défendu. On le recouvrait alors de pommes - le péché originel- et d’hosties - la rédemption.

La coutume de l’arbre de Noël se propagea à une grande partie de l’Alsace sous l’influence du protestantisme, avant de gagner les pays germaniques.

Déjà, au XIV° et au XV° siècles, des archives communales mentionnaient le droit  pour les habitants de couper un sapin dans la forêt communale en période de Noël. Après 1500, la comptabilité de certaines corporations atteste l’achat d’un sapin et de décorations destinées expressément à la célébration de Noël.

L’ornementation du sapin a évolué au fil du temps. Aux pommes et hosties s’ajoutèrent fleurs en papier, bougies - symboles de la lumière du christ – friandises, jouets, boules de verres pour arriver aux sapins aux styles extravagants que nous connaissons.

Sous Napoléon, l’Alsace était la seule province française à célébrer Noël en décorant ses maisons de sapins.

 


« En Alsace, il n’y a pas de famille si pauvre qu’elle soit, qui n’ait son arbre de Noël ».

 

Le roi Louis Philippe a été le premier à introduire l’arbre de Noël alsacien à Paris. Il faudra attendre la guerre de 1870 et l’immigration des alsaciens pour que la coutume se transmette à la France puis au monde entier.

 

Quand un alsacien émigre, il emporte la coutume héréditaire dans ses pénates. On l’a retrouvée dans les placers boueux de Californie, dans le sable du Sahara, dans les tranchées de Sébastopol, si bien qu’on a pu dire :

 

Là où est une famille alsacienne, là est un arbre de Noël. »

(E.SEINGUERLET - Histoire de Strasbourg – 1876)

 

 

2 - L’ARBRE SUSPENDU

                           

Plusieurs gravures anciennes nous montrent un arbre de Noël suspendu au plafond comme devaient l’être primitivement les branches de sapin.

 

3 - L’ARBRE SYMBOLIQUE                                      

 

En tant qu’arbre, le sapin de Noël est symbole de régénération, distributeur de fruits. En tant qu’arbre à feuilles persistantes, il est promesse d’un printemps futur, toujours vert et vivant malgré la rigueur des temps.

 

4 - LE PREMIER SAPIN DECORE      

 

En 1597, les comptes de la ville de TURCKHEIM mentionnent l’achat de décorations de Noël : pommes, hosties, papier peint et fils. Le papier peint servait probablement à la confection de roses en papier, symboles de la fidélité et de l’amour de Dieu pour les hommes. La croyance populaire voulait que certains arbres refleurissent pendant la nuit sainte.

 

5 - LE SAPIN EN 1605                                                                      

A Strasbourg en 1605, le Weinachtsbaum apparaît dans les écrits d’un voyageur resté anonyme : ‘’A Noël, on érige des sapins à Strasbourg,

dans les Stuben, on y accroche des roses en papier multicolore découpé, des pommes, des oublies, des fils d’or, des sucreries’’

 

6 – L’arbre richement décoré

 

Symbole de vitalité, de fécondité et d’abondance, l’arbre va se couvrir de bonnes et belles choses : fruits, noix, gâteaux, bonbons, cadeaux, poupées, jouets,…

 

7 - LUMIERES DE NOEL      

 

Ce n’est qu’en 1785 que les bougies sont mentionnées comme éléments décoratifs dans une description faite par la baronne d’OBERKIRCH :

« Le grand jour arrive, on prépare dans chaque maison le tannen, le sapin couvert de bougies et de bonbons avec une grande illumination… »

 

8 - LE SAPIN DECORE DE BOULES            

 

A l’origine, les sapins de Noël étaient décorés avec des pommes. D’après une légende, en 1858, une grande sécheresse priva les Vosges du Nord et la Moselle de pommes et de fruits en général. C’est alors qu’un souffleur de verre de Goetzenbruck, dans l’Est mosellan, essaya de trouver une solution en soufflant des boules en verre.

 

                       

9 - L’ARBRE SUR LA FONTAINE

 

Durant la nuit de la Saint-Sylvestre, au tournant du siècle dans les villages francophones des Vosges, les jeunes filles se rassemblaient à la fontaine où elles allaient puiser de l’eau et y plantaient un petit sapin. Dans la journée du lendemain, elles le décoraient de rubans, de coquilles d’œufs et autres fanfreluches. La nuit tombante les surprenait à danser.

 

 

10 - L’ARBRE DE NOËL A L’ECOLE

 

A partir de 1871, l’administration allemande introduit la scolarité obligatoire et impose même la coutume de l’arbre de Noël, présenté comme authentiquement germanique.

 

Avant cette date, les archives mentionnent pourtant maintes fêtes de Noël scolaires, dans les milieux protestants surtout.

 

11 - LE SAPIN COMMERCIAL

                  

Dans les années 1930, l’arbre de Noël fait son apparition sur les places publiques, aux carrefours, devant les magasins.

 

Depuis la guerre de 40-45, il est devenu un élément incontournable dans la décoration des commerces et l’illumination des centres villes pendant le mois de décembre.


Partager cet article
Repost0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 23:59


TOOPIE BATIFOLANT DANS LE LARZAC, SURPRISE A MON APPEL ! 

Partager cet article
Repost0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 23:07

MINISTERE DE LA SANTE ET DES SPORTS                      REPUBLIQUE FRANCAISE


                        Bureau du cabinet                                                     Paris, le 20 octobre 2009



                                                                                                        
Madame Dana LANG-...
                                                                      .......................
                                                                      ........................


Courrier du Citoyen
Rédacteur: DS
référence:..........


             
Madame,

                     Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN, ministre de la Santé et des Sports, a bien reçu votre correspondance par laquelle vous signalez les dysfonctionnements constatés au Centre  hospitalier de Roanne.

                     Vous dénoncez, au travers du cas de votre mari, une situation d'inconfort pour les patients hospitalisés en cardiologie, générée par une absence de ventilateur dans les chambres durant la période de canicule.

                     Soyez assurée que Madame la Ministre est très attentive aux conditions d'accueil des patients dans les hôpitaux. Elle vous remercie d'avoir porté ces faits à sa connaissance.

                     En raison de la nature du problème soumis, je vous informe que j'ai transmis votre courrier à Monsieur le Directeur de l'Agence Régionale d'Hospitalisation de Rhône-Alpes-tour du Crédit Lyonnais-129, rue Servient-69326 LYON Cedex 03-Tél; 04.78.63.71.11, en lui demandant de faire diligenter une enquête.

                     Je vous prie d'agréer, madame, l'expression de mes salutations distinguées.




                                                                          La Chef du bureau du cabinet
                                                                                  Isabelle JOSSE


14, avenue Duquesne---75350 Paris 07SP--Tél.: 01 40 56 60 00


         
REPONSE DE L'AGENCE DE L'HOSPITALISATION DE RHONE-ALPES "ARHRA"

Le Directeur
GC/AMF -09-

                                                                                  Lyon, le 29 octobre 2009


                                      Madame,

             Le Ministère de la Santé et des Sports m'a bien fait parvenir votre courrier par lequel vous évoquez les manques de moyens constatés lors de l'hospitalisation de votre époux au CH de Roanne.

             Je vous précise, après avoir pris connaissance avec attention des éléments dont vous faites état, que je transmets votre requête, pour attribution, à Monsieur le Directeur Départemental des Affaires Sanitaires et Sociales de la Loire.

              Je vous prie d'agréer, Madame, l'expression de mes sentiments les meilleurs.

                                                    P./ le directeur
                                                    Le secrétaire général

                                                    Signature : Patrick VANDENBERGH

Tour Part-Dieu - 129, rue Servient - 69326 LYON CEDEX 3 - Téléphone : 04 78 63 71 11






Partager cet article
Repost0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 22:48

VENDREDI 23 OCTOBRE 2009
Après les chanterelles du matin,cet après-midi, Maurice passe du temps entre la sous préfecture et le changement des pneus usés de la voiture.
Moi, je reste à peaufiner mes écrits. C'est long et laborieux comme toujours quant-il s'agit de relecture. Depuis que Momo est sorti du corridor de la mort, je n'ai guère de temps à moi, mais cette fois c'est pour la bonne cause.
Nous pensons chacun à faire aboutir nos projets...et l'on s'y applique en travaillant beaucoup trop. Mais quand on aime...

SAMEDI 24 OCTOBRE 2009
Nous nous préparons pour nous rendre à la Fête du Livre de St Etienne, puis après avoir errer dans les stands, nous partons à Roanne pour déjeuner à la Taverne Alsacienne, un resto que j'apprécie fort. Ensuite, nous filons à la Loge des Gardes dans l'espoir de trouver la boutique "produits régionaux" où nous nous heurtons à la porte close. Le brouillard tombe et nous retournons à Roanne rencontrer les producteurs régionaux où nous achetons divers produits gourmets dont du miel. Enfin, épuisés par notre journée, nous ne tardons pas à souper et à nous coucher.

DIMANCHE 25 OCTOBRE 2009
Nous nous rendons chez Nathalie et nos petits-enfants. Il y a plus de deux ans que nous ne nous y sommes pas rendus. Maurice ne conduisait plus depuis octobre 2007. Quel bonheur de les revoir depuis l'été dernier. Elsa a encore grandi d'une tête ! C'est fou ce qu'elle est grande avec une tête bien pleine. A sept ans, sa maman l'habille en 12 ans. Elle nous donne une démonstration de piano et d'un petit morceau qu'elle a écrit elle-même. Nous sommes heureux par l'amour que nos trois petits enfants nous témoignent. Elsa nous offre un tableau féérique fait par elle. Ses dessins se dévoilent terriblement matures comme depuis sa très petite enfance.
Nous ramenons avec nous Mélissa qui en ces vacances de la Toussaint souhaite nous aider.
 
LUNDI 26 OCTOBRE 2009
Maurice s'attaque à descendre les haies avec la tronçonneuse. Moi, je tente de couper un arbuste ou deux. Mais déjà, au jardin, je suis par terre. Hélas, malgré tous mes efforts, je le sais, je ne tiens pas debout et le peu que j'arrive à faire devient vite un tourment de douleurs musculo squelettique des doigts de pieds aux cervicales. Mais, j'insiste avec mes cannes. Exercice périlleux et très difficile pour moi dans l'état où je me trouve. Mélissa et Karine donnent la main pour aller jeter les déchets. Journée de labeur intense pour Momo qui se retourne son genou déjà en si mauvais état. Bon, mais le plus gros est fait. Tout le monde s'arrête à 16 heures et vient prendre une collation. Cela fait du bien après le grand air. Nous bénéficions du retour du printemps pour toute la semaine alors autant en profiter pour le nettoyage d'automne. Maurice a couper les haies très basses. Ainsi nous serons tranquilles pour un moment. Le plus dur dans ce jardin est de ne pas nous laisser envahir par la forêt, d'arriver à contrôler les espèces envahissantes comme les frênes et les ronces, le lierre aussi. En dix ans, les arbustes et les plantes ont pris leur place et le jardin s'est étoffé magnifiquement. Ici, les arbres nains deviennent vite grands. Les arbustes recouverts de couleurs chaleureuses
nous offrent un festival de lumière. Un véritable enchantement dans le jardin de la Fontaine aux Fées.

MARDI 27 OCTOBRE 2009
Nous retournons au garage à 1 heure 30 de chez nous pour faire réparer le chauffage de la voiture. Une fois là, le garagiste s'aperçoit que la panne est plus importante que prévue et il faut commander la pièce. Nous devrons revenir. Lorsque nous rentrons, je prends envie d'emmener Mélissa se promener dans les rues piétonnes de la ville. Puis, nous allons manger à la Taverne Alsacienne. Elle apprécie beaucoup et une fois sortis, elle nous embrasse. Nous sommes heureux.

MERCREDI 28 OCTOBRE 2009
Nous continuons le nettoyage du jardin. Mélissa fait le plus dur et ne s'arrête pas. Elle emporte dans la forêt les déchets verts que nous ne pouvons pas brûler. Après le repas, brisée, je vais me coucher. Momo est sur l'ordi et ne se rend pas compte que Mélissa travaille encore. Nous allons la chercher. Le jardin est totalement nettoyé. Elle a fait fort ! Du coup, nous la récompensons en l'emmenant chez Kiabi où elle se choisit des vêtements. Une fois dehors, elle nous embrasse encore. Elle est heureuse et nous aussi.

JEUDI 29 OCTOBRE 2009
Maurice rempli ses journées comme pour prendre sa revanche sur tous les mois où il a dû garder le lit. Du coup, le soir, il s'endort comme une brute. Nous n'avons pas assez de temps pour faire face à ce sursaut d'énergie qui l'assaille. Bon, mais il a de quoi faire !
Nous ramenons Mélissa chez elle et nous partons une nouvelle fois chez le garagiste et en passant nous allons chez mes cousins déposer un papier. Nous admirons une nouvelle fois la propriété magnifiquement entretenue de ces producteurs de fruits et de légumes dans les Monts du Lyonnais. Que de labeur ! Que de courage !

VENDREDI 30 OCTOBRE 2009
Le temps court. Nous nous faisons vaccinés contre la grippe hivernale saisonnière. Et nous terminons le rangement du jardin avant la pluie annoncée pour lundi. Je n'ai guère de forces et ne fais pas grand chose.

SAMEDI 31 OCTOBRE 2009
Malgré toutes mes bonnes intentions, je ne parviens pas à faire le quart de ce que je m'impose. Maurice part préparer ces ballades en forêt quand soudain, il reste planté dans une ornière et il manque faire un tonneau. Lorsqu'il rentre, contrarié, il m'annonce que son quad à un problème. Il appelle son fournisseur et comprend soudain, pourquoi la direction du véhicule est si dure. Il y a un gros défaut de parallèlisme. Il nous faut donc, avec la remorque de mon fils, faire le tour des réparateurs pour arranger cela. C'est tout près de chez nous que nous trouvons le garagiste providentiel. Nous sommes obligés de lui laisser jusqu'à mardi. Puis, nous allons chez un ami, restaurateur, pour donner de la pub. Manque de peau, c'est la fin de la saison pour lui et sa boutique est fermée. Un tour pour rien. 
Maurice qui vient de passer sa journée dehors, ne demande plus son reste. Il soupe et va se coucher. Littéralement épuisée et douloureuse, je fais de même. 

DIMANCHE 1er NOVEMBRE 2009
Je passe des nuits assaillies de douleurs musculo squelettique. De ce côté là, rien ne change. Nous attendons la visite d'Yvan et Sandrine. Nous devrions passer une excellente journée, à midi au resto.

LUNDI 2 ET MARDI 3 NOVEMBRE 2009
Le temps très mauvais, froid et pluvieux nous incite à demeurer à la maison. C'est la saison où nous entrons en hibernation. Feu dans la cheminée, télévision, lecture, ordi. Mais de l'ordi en avons assez. Trop de mauvais souvenir s'y rattachent. Maurice se débat avec son engin qui se présente défectueux dès le premier usage. La guigne le poursuit. Ensemble, nous remettons le club de quad en fonctionnement. La journée du 11 novembre avec ce temps pourri paraît menacée. 
Nous profitons de ce mauvais temps pour faire des courses. 

MERCREDI 4 ET JEUDI 5 NOVEMBRE 2009
Nous restons chez nous. Jeudi matin, Momo entreprend de balayer le tombereau de feuilles tombé sur la route communale qui nous dessert.
Ici, il ne faut pas compter sur les services communaux pour çà. Voilà quatre ans que Maurice n'a pas pu l'entretenir et du coup notre belle route en enrobé est détruite.
C'était bien la peine de tant râler sur son coût si c'est pour l'abandonner au pire. Le maire n'a jamais accepté que j'écrive à Jacques Chirac pour dénoncer l'état d'abandon dans lequel nous étions plongés. Jamais aucun dénneigement de 1991 à 2004. Date à laquelle j'ai pris le mord aux dents et j'ai fini par écrire à la Présidence de la République ! Nous vivions comme le bossu de Pagnol.
A la suite de cette lettre, le Président à fait en sorte que des subsides arrivent à la mairie pour la réfection de cette route communale...puis ce fut une longue histoire !
 
VENDREDI 6 ET SAMEDI 7  NOVEMBRE 2009
Il fait un temps pourri, exécrable ! 
Nous faisons des courses. Obligés de sortir pour diverses raisons plus particulièrement le quad. Puis nous travaillons d'arrache-pied sur nos projets mutuels.

DIMANCHE 8 NOVEMBRE 2009
Nous sommes invités par le grand lama à nous rendre à Kagyu Ling, le temple des mille bouddhas. Nous passons un excellent moment à l'intérieur du temple. Le lama ne peut pas nous recevoir immédiatement, il a un office funèbre à diriger. C'est un moment chaleureux de partage, de communion et de pensées positives. Nous repartons gonflés d'énergie et de projets.

LUNDI 9 NOVEMBRE 2009
Nous nous lançons dans la commande de mes livres. Nous rencontrons des difficultés multiples pour la mise en place.

MERCREDI 11 NOVEMBRE 2009
Nous partons chiner sur un marché aux puces en Saône et Loire, vide-grenier. Hélas, j'y perds une des plus belles bagues offertes par Maurice aux premiers jours de notre rencontre. Je m'en veux beaucoup !

SAMEDI 14 NOVEMBRE 2009
Nous devons nous rendre dans la région de Grenoble pour l'achat de rampes pour quad. Notre vendeur absent nous en profitons pour tirer jusqu'à Briançon ! Une magnifique aubaine par un temps très beau. La neige nous accueille au col du Lautharet.

DIMANCHE 15 NOVEMBRE 2009
Un vide grenier se déroule dans le village de nos enfants. Nous en profitons pour aller le voir. Elsa attirée par une nappemonde sous forme de lampe lumineuse veut l'acheter. C'est trop chère pour sa petite bourse, du coup Maurice lui offre. Elle lui saute au cou. Je m'étais égarée à discuter le prochain marché de Noël pour la vente de mon livre " Noëls Enchantés" et lorsque je reviens, Elsa passionnée, assise sur le sol devant sa nappemonde, scrute et tourne le globe. Je viens près d'elle et elle doit situer les pays où je suis allée. Elle n'en revient pas :
---Mais, Mamie ! Tu es une Mamie voyageuse ! 
---Et oui, ma chérie, je suis même allée y conter !
Cà alors, cela l'étonne encore plus. 

LUNDI 16 NOVEMBRE 2009
Ce matin, je commence à faire le tour des mairies pour obtenir les dates des Marchés de Noëls.
J'attends Momo qui s'est rendu à son rendez-vous respiratoire...c'est le miracle qui se poursuit. Le médecin n'en revient toujours pas. Il affirme que son confrère s'est trompé en augmentant la pression de sa machine. Il jure que désormais il ne passera plus ses patients à d'autres. N'empêche que trop de médecins ont fait des
fautes graves au point d'envoyer Maurice à la mort ! Mais réjouissons-nous, il se pourrait que d'ici à trois mois Momo puisse se passer de son assistance respiratoire...c'est plus qu'une résurrection !

Cet après-midi, nous partons à 14 heures pour nous rendre chez notre imprimeur et commandons la livraison de mon livre "Noëls Enchantés". C'est un des plus beaux jours de ma vie et un gros investissement financier ! Tant d'années d'une immensité de travail vont se trouver ainsi concrétisées. C'est l'aboutissement de trente et un ans de recherches, d'opiniâtreté, d'obstination malgré une adversité implacable.
Je saute au cou de Maurice, lui qui malgré, son caractère soupe au lait, n'a cessé de me soutenir.
Instants de grâce, moments magiques !

Au retour, je reprends de plus belle ma quête aux Marchés de Noël et déjà, mon agenda se remplit...décembre sera festif ! Il faut que je parvienne à vendre 600 livres afin de démarrer le tirage du prochain. Dix livres attendent.
Et, je dois déjà m'enquérir des salons et fêtes du livre pour 2010.


MARDI 17 NOVEMBRE 2009
Maurice n'y tient plus...il part en quête d'un décor magique pour nos Marchés de Noël, je reste seule pour continuer la collecte d'infos et les inscriptions sur ces marchés. C'est enthousiasmant mais la fatigue me taraude sans cesse...
Enfin, de retour, Momo heureux me montre ses achats pour la confection d'un paravent à installer derrière moi.

L'après-midi, nous poursuivons nos recherches et nous récoltons une grande satisfaction. Notre agenda se remplit. 


MERCREDI 18 NOVEMBRE 2009
Ce matin Maurice s'occupe d'envoyer les bons de réservation à la poste et va en courses. Moi, je poursuis de répertorier nos invitations. En décembre, nous aurons le don d'ubiquité tant il nous faudra sillonner la Région entre Isère, Allier, Loire, Rhône et Saône et Loire. Cela nous prend du temps. Nous sommes fatigués mais heureux. Moi, surtout de voir mes rêves se concrétiser.
Chance ! Karine retrouve ma bague dans un tiroir du placard. Elle avait glissé au milieu des couvercles.

JEUDI 19 NOVEMBRE 2009
J'attends des réponses des localités qui doivent encore confirmer. Je dois prendre encore beaucoup de contacts.

VENDREDI 20 NOVEMBRE 2009
Maurice me conduit chez l'imprimeur pour la relecture de mon livre "Noëls Enchantés".
Qui aurait pu dire il y a un mois et demi que je serai là devant la maquette de ce livre tellement attendu, si vivement espéré car il représente la somme de ce que je suis...plus de trente ans de travail assidu...une sommité de labeur et de ténacité où jamais je n'ai cédé, où toujours j'ai poursuivi mon rêve...je suis simplement heureuse. Pour moi, c'est la concrétisation, la matérialisation de tout ce que j'ai entrepris depuis tant d'années...comme un aboutissement. C'est un moment magique fort. Je relis mes textes mot à mot durant deux heures. Maurice trouve le temps long, il tente de m'aider. Vainement, il a oublié ses lunettes pour la vue de près. De toute manière, il n'est guère féru d'orthographe. 
Nous quittons l'imprimerie à 13 heures 30 pour aller manger un kébab à Roanne. Il éprouve une faim de loup.

SAMEDI 21 NOVEMBRE 2009
Nous poursuivons l'organisation pour ma présence aux marchés de Noël. Beaucoup de contacts à prendre et le suivi des commandes.
Cet après-midi, nous rencontrons des problèmes de liaisons avec différents partenaires...nous achetons un fax et allons le chercher chez un particulier près de nos amis Joëlle et Daniel. Du coup, nous allons prendre le thé chez eux. Cela nous offre un bon intermède à nos préoccupations et au régime soutenu sur nos sites.
Ouf, repirer un peu et prendre l'air ! 

DU 21 AU 26 NOVEMBRE 2009
Nous passons l'intégralité de nos journées dans la préparation de nos marchés de Noël. Un gros travail de contacts et de listing...Nous sortons dès que nous nous sentons la tête sous la cloche. Momo a une pêche d'enfer, comme jamais auparavant !  




   

Partager cet article
Repost0
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 21:28

             

   
                      
      
                                                  


‘DANA conte…’

               DANA LANG

                    CONTEUR AUTEUR

                      BIOGRAPHIE/

             

Originaire du village de Hégenheim, dans le Haut-Rhin, Dana LANG naît à Lyon, le 13 avril 1946, où elle vivra quarante cinq ans. Très tôt à l’écoute de sa propre source intérieure et des histoires de son père racontées dans la forêt enchantée du Sundgau en Alsace, autodidacte, elle devient une conteuse passionnée…Trente six années de travail littéraire et de recherches dans la mythologie universelle, de voyages aux sources des contes, l’amène à conter devant des milliers d’enfants.

En 1979, conteuse bibliothécaire jeunesse, puis en 1989, conteur auteur, elle crée sa compagnie, met en scène des textes où d’autres artistes aux talents divers, illustrateurs, conteurs et cinq musiciens l’accompagnent à la rencontre de tous les publics. En 1994, elle devient sociétaire de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques.

            En 1991, installée au Cergne dans la Loire, elle multiplie ses créations en France, participe à de nombreux Festivals en France et à l’étranger où elle entre dans la "Cour des Grands" en participant aux côtés des Conteurs internationaux au Festival Francophone International de Côte d'Ivoire…mais aussi, elle s’attache à faire découvrir le ‘Pays des Fées’ région enchantée et magique des forêts des Monts du Haut Beaujolais. Là, elle reçoit en randonnée contée près de sa maison ‘La Biche au Bois’ plus de 20000 élèves, leurs enseignants et parents, de mai à juin, autour de spectacles en forêt imaginaire. Sur ce site, elle persiste à produire ‘l’Evènement Culturel’, organise et dirige la programmation d’un ‘Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et Cabarets’.

             " Dans son sillage…l’omniprésence de la forêt avec ses fées, ses êtres étranges et mystérieux, peuplée d’arbres inquiétants, d’odeurs et de respirations, de souffle de vent…Sa parole se fait vagabonde, vous emporte de l’autre côté du miroir, dans l’univers parallèle où tout est possible…D’une émotion rare, vraie, de celle qui touche au cœur, transporte l’âme, sur une palpitation, un sourire, un frisson, elle vous entraîne, frémissants et vous dépose là…sur la rive d’un lac…des larmes au bord des cils".

             Victime d’une maladie génétique orpheline évolutive, neuromusculaire, qui, à présent, la contraint à vivre en fauteuil roulant électrique, elle met un terme à ses activités scéniques en 2001. Cependant elle poursuit son travail littéraire sur ordinateur en recopiant les manuscrits de ses spectacles, des contes adaptés pour la scène, saga fantastique, prose, nouvelles, biographie :
*-1 " EN FORET OUBLIEE " 10 titres, 26 pages
*-2 " FLECHES DES FEES "  9 titres, 39 pages
*-3 " ELFEELUTINS" 8 titres, 25 pages
*-4 "FANTINE OU L'ENFANCE ET LES SORTILEGES" 5 titres, 23 pages
*-5 "PRENDS LA NUIT PAR LE PIED ET TU IRAS LOIN " 9 titres, 58 pages
*-6 "CONTES A RESPIRER DE TOUTES VOS Z'OREILLES " 10 titres, 58 pages
*-7 "L'ARBRE AUX MILLE ET UNS PAROLES " 13 titres, 44 pages
*-8 "CONTES DE MON ENFANCE" 13 titres, 51 pages
*-9 "ENFHANTEMENTS" 11 titres, 66 pages
*-10 "TERRE DE LUMIERE" 7 titres, 35 pages
*-11 "COEUR DE CHEVAL ET VA SANS PEUR" 1 titre, 7 page
*-12 "FLEUR DE CHATAIGNIER" 7 titres, 28 pages
*-13 "LA FEE DU LAC, Légende Arthurienne"
*-14 "LA VILLE D'YS et autres légendes celtiques"

            Elle crée des contes fantastiques modernes, dont une Saga Fantastique : 
" LES 3 HERITIERS DE LA CLEF DES 7 MONDES " (trilogie) en 3 tomes :
*-1 "L a Dragonne et l’Oeuf d'Or Sacré" écrit d’octobre 2003 à juin 2004…
*-2 "Eloïse et le Commandeur du temps" de 2004-2005...
*-3 "Promesse et le Médaillon Magique " 2006-2007...

             Elle raconte son parcours dans un livre /
*-" LES SANGLOTS DU VENT, histoire d'une vie "...

*-CHRONIQUE D’UN MORT ANNONCEE ...RESURRECTION ! DOIT-ON CROIRE ENCORE A LA MEDECINE ? Histoire vécue

                  ...Et, des carnets de prose, voyages et nouvelles :

*-1 "SOLITUDE, Soleils d'hiver " 23 pages
*-2 " MIROIRS" 18 pages
*-3 "L'HORIZON DE LA NUIT" 22 pages
*-4 "ECLATS DE DIRE" 10 pages, inachevé
*-5 "LA MAISON ROSE ET BLEUE" 24 pages
*-6 "PAROLES LIBRES, la Voix des Fous" 14 pages

*-7 « CARNETS DE VOYAGES »




 
 

 

 

Partager cet article
Repost0
18 octobre 2009 7 18 /10 /octobre /2009 04:55

Partager cet article
Repost0
2 octobre 2009 5 02 /10 /octobre /2009 10:06
Partager cet article
Repost0
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 11:48


ELFEEFLEURS
envoyé par danalangconteur. - Futurs lauréats du Sundance.


Lorsque les fées s'animent, dansent et sortent de la forêt, les fleurs vibrent et s'épanouissent au frôlement de leurs ailes. Le jardin devient un chant merveilleux que les feuilles emportent au gré du vent pour aller le chanter et le dire à l'oreille d'un conteur. A son tour il colportera le conte à d'autres oreilles...il s'envolera pour d'autres chants vrais porteurs d'espoirs et de rêves...Dana Lang, Conteur, Auteur.




(Montage ci-dessus : cadeau de Momo, humourdujour.skyrock.com)




Les fées dansent, virevoltent, éclairent la nature de mille feux ardents et colorés. C'est un instant pas comme les autres...un moment sacré que nul ne peut voir, ni entendre, ni sentir sauf celui qui possède l'oeil, l'oreille ou le nez magique...
Celui qui les possèdent peut aller conter les histoires de fées, de géants et de lutins, des contes de loup ou de sorcière...des histoires à nulle autre pareille...des contes qui font grandir l'âme...qui vous nourrissent et vous font voyager...
Ecoutez...Dana Lang, Conteur, Auteur














Partager cet article
Repost0
7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 11:52

Madame Dana LANG

Conteur Auteur
www.danalangconteur.com

  dana.lang.conteur@orange.fr

                                                  à Madame Roselyne BACHELOT
                     Ministre de la Santé, de la Famille et des Personnes Handicapées


Madame,

Mon époux, Mr Maurice J..., architecte retraité, actuellement en Soins Palliatifs à Domicile pour de multiples pathologies, insuffisant cardiaque depuis 18 ans, maladie qui lui provoque d'énormes oedèmes aux pieds, aux jambes, et sur tout le corps, insuffisant respiratoire depuis 11 ans, atteint du syndrome de Parkinson depuis 20 ans, et d'un cancer de la prostate, opéré 54 fois dont 30 fois aux genoux a été conduit du 21 au 27 mai 2009 en cardiologie à l'hôpital de Roanne où le médecin s'est acharné sur lui alors qu'il se trouve dans un état désespéré.

Lorsque j'ai, avec mon fauteuil roulant lourd (de 165 kg), car je suis atteinte depuis ma naissance, d'une maladie génétique orpheline, neuromusculaire, pénétré dans sa chambre, j'ai ressenti l'affreuse chaleur qui règnait dans ce lieu. Dans cette période du 21 mai au 28 mai, ce fut le commencement de périodes de canicule que nous enregistrons cette année. Or, je fus stupéfaite de constater que les malades ne disposaient d'aucun ventilateur. Dans cette étuve, mon mari placé sous oxygène et sondé suffoquait comme d'ailleurs d'autres cardiaques.

J'ai protesté vivement de cet état de fait. Je n'ai pas pu rentrer chez moi, immédiatement, pour chercher un de nos ventilateurs. Je l'ai ramené dès le lendemain. L'air était irrespirable, les fenêtres placées en plein soleil toute la journée, volets baissés. Plongés dans l'obscurité les malades s'asphyxiaient.

Ce fut la même chose lorsque mon mari dû rentrer en urgence pour une orchite sévère, à l'hôpital, au service urologie vers le docteur Bargoud, où il fut très bien soigné par ce médecin mais aussi par tout le personnel hospitalier, que je veux saluer ici, du 1er août au 6 août 2009 avec une sonde, sous oxygène et sous morphine.
Il n'y avait aucun ventilateur dans la chambre, comme partout d'ailleurs. Il connaissait la chance d'avoir un matelas d'eau qui lui permettait de ne plus ressentir ses deux hernies discales et aussi les talures des points de contact au lit. Je lui ai évité d'énormes escarres sur les reins en lui appliquant du duo derm et en le massant avec du déxeryl dont j'ai dû me munir à l'hôpital.

Je trouve insupportable le fait que les malades doivent se passer de ventilateurs durant les périodes de canicule quand le gouvernement, dont vous, Madame, ne cessez de vanter le bon traitement des personnes âgées et des malades en période de grosse chaleur. Je trouve insoutenable que vous priviez ces grands malades, qui souffrent tant, de matelas d'eau, de duo derm et de déxeryl parce que vous estimez que cela est trop cher !

Il y a des abus dans ce pays, Madame. Des abus venant de tous côtés, chez les riches mais aussi au gouvernement ! Pendant que l'on érige des palais pour les Conseils Généraux, des mandats aux politiques abusivement rétribués, le peuple qui souffre doit se serrer davantage le ceinture, payer des franchises pour se soigner quant-il est privé de travail et de toute nourriture parfois...c'est un abus, Madame que sous votre ministère l'on doive se priver de tout et plus particulièrement de soins élémentaires !

Combien coûte, Madame le Ministre, quelques ventilateurs dans les chambres d'hôpitaux en comparaison des gaspillages énormes pratiqués par l'Etat ?

Permettez-moi de vous dire que je suis scandalisée que de telles choses puissent se voir dans le pays des Droits de l'Homme !

Je vous prie d'agréer mes sentiments insatisfaits et toutes mes salutations distinguées. Je ne vous souhaite pas, Madame, de connaître une fin de vie comme mon époux car vous comprendriez, un peu tard, la vraie vie de ce qu'endure une personne en situation de handicap atteinte de maladies graves.

Le vendredi 7 août 2009
Dana Lang

Partager cet article
Repost0
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 21:50
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche