Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 16:05
LYON / AFFAIRE DE LA GARGOUILLE AHMED / atlasinfos.fr

~~ Religion L'affaire de la gargouille Ahmed

Mardi 7 Septembre 2010 modifié le Mardi 7 Septembre 2010 - 00:56

Sur la cathédrale Saint Jean à Lyon, un tailleur de pierre a mis le visage de son chef de chantier musulman, sur une gargouille, raconte le quotidien Le Progrès.

"C'est devenu une attraction touristique », s'amuse Ahmed Benzizine. Depuis plusieurs mois, le maçon lyonnais est devenu gargouille. C'est son collègue et ami, Emmanuel Fourchet, tailleur de pierre de son état, qui est à l'origine de cette facétie.

L'idée est de rendre hommage à un ouvrier qui a consacré l'essentiel de sa carrière, trente-sept années, à ce chantier éternel.

Une tradition qui date du temps des bâtisseurs des cathédrales. (...)

« C'est bien pour un fils d'immigré comme moi. Ça montre peut-être aux jeunes arabes que pour réussir, il faut s'investir. C'est une belle réussite pour ma famille aussi », lâche-t-il. "Les mauvais esprits, qui trouvent ahurissante la mise en pierre d'un musulman dans un lieu catholique, ne le touchent pas. (...) « Ils sont idiots, toutes les religions ont un seul dieu et le même. »" ajoute le chef de chantier cité par Le Progrès.

Libé Lyon précise : "La gargouille arbore l’inscription «Dieu est grand» en français et en arabe." en soulignant "Manu Fourchet l’a ajoutée, en référence à la religion musulmane d’Ahmed, parce qu’«Il n’y a pas que des catholiques qui travaillent sur les églises, il y a toujours eu beaucoup de musulmans, en échafaudage et en maçonnerie »assure le tailleur de pierres." "Beaucoup louent la beauté «œcuménique» du geste, certains crient au «blasphème». (...)

Le tailleur de pierre a donc réalisé une gargouille à l’effigie de son chef de chantier Ahmed, ce qui lui vaut d’être cité dans des articles de presse jusque de l’autre côté de la Méditerranée (notamment dans le quotidien algérien El Watan).

Manu Fourchet n’a pourtant fait que reprendre une tradition qui fut particulièrement en vogue aux 12e et 13e siècles, date du début de la construction de la cathédrale Saint-Jean (...)

L’initiative a immédiatement séduit les responsables de ce grand chantier national.

L’architecte en chef des monuments historiques de Lyon, Didier Repellin, en charge de la restauration de la primatiale Saint-Jean a «fortement appuyé ce beau geste» (...)

Le père Cacaud confie avoir reçu «quelques mails de gens qui ne comprennent rien à rien».

Il estime qu’ils réagissent «par manque de culture». «Ce geste n’a pas été réalisé par esprit de dialogue interreligieux, c’est simplement pour dire merci à Ahmed, qui se trouve être musulman…»souligne le curé."

Si Le Progrès ne traite le sujet qu'aujourd'hui, la "gargouille Ahmed" déchainait la polémique sur certains sites identaires depuis plusieurs semaines. Le site NovoPress Lyon titrait le 22 août : "Polémique sur la «gargouille musulmane» sans évoquer de détails sur cette "polémique".

Le 6 septembre, la version papier de Libération, sous le titre "A Lyon, les identitaires font la gueule à la gargouille"est plus concrète : "Certains catholiques se montrent moins enthousiastes et le mouvement extrémiste des Jeunesses identitaires de Lyon diffuse ce message:«Alors que dans beaucoup de pays musulmans, la religion chrétienne est interdite et les chrétiens martyrisés, à Lyon, les musulmans se paient le luxe de s’approprier nos églises, en toute tranquillité, et avec la complicité des autorités catholiques.»"

Partager cet article
Repost0
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 14:55
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG

~~Mardi 25 août 2015,

Maurice quitte le lit à trois heures du mat. Il étouffe et il ressent le besoin de dormir assis. Il termine sa nuit au salon.

Je me lève sur l'arrivée de Véronique et de Béatrice.

Maurice va vraiment mal. J'appelle le médecin et je décommande notre séance d'orthopsie.

Il fait un temps absolument pourri... ciel bas, drisaille, brouillard et crachin... tout le monde se tient à l'intérieur y compris les animaux.

La remplaçante de notre médecin arrive alors que nous finissons notre repas. Elle constate un problème cardiaque... les extrasystols et les œdèmes aux jambes refont leurs apparitions. Tout cela n'est pas nouveau. Elle prescrit trois jours de lazilix et recommande à Maurice de rester tranquille.

Je téléphone au pharmacien afin qu'il vienne chercher la prescription et nous apporte les médicaments. Il vient.

Les maux de tête de Maurice ont également repris depuis ces cinq derniers jours... rien ne va plus à nouveau.

Pour revoir tout cela nous attendrons le retour de notre médecin.

En attendant, il reste allongé dans son relax... belote... rebelote... et rebelote.

Partager cet article
Repost0
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 18:25
AIDEZ ET SOUTENEZ LA MAISON DU PETIT PRINCE ! MUSEE A SAINT-MAURICE-DE-REMENS (Ain-01)
AIDEZ ET SOUTENEZ LA MAISON DU PETIT PRINCE ! MUSEE A SAINT-MAURICE-DE-REMENS (Ain-01)

Rejoignez-nous sur facebook : www.facebook.com/aspmesaintex

Contactez-nous :

maisondupetitprince@gmail.com

Encore un grand merci et nous vous tiendrons informés régulièrement de l’avancement de nos actions.

Bien amicalement. cid:image003.jpg@01D09632.5F574370

"On ne voit bien qu’avec le cœur. L’essentiel est invisible pour les yeux."

Cyril GOUDARD - Président

Eddy LABBE - Trésorier

Hervé MORIN – Secrétaire

AIDEZ ET SOUTENEZ LA MAISON DU PETIT PRINCE ! MUSEE A SAINT-MAURICE-DE-REMENS (Ain-01)

~~ Principales découvertes

Son expérience de pionnier de l'aviation et de pilote de guerre lui donnera toute la légitimité pour délivrer son principal message : « C'est par le dépassement de soi que l'on devient un Homme ».

Sa biographie :

Antoine de Saint-Exupéry est né à Lyon le 29 juin 1900. Dès son plus jeune âge il est fasciné par les avions ; il fait son baptême de l'air à 12 ans à l'aérodrome d'Ambérieu-en-Bugey.

Si ses résultats scolaires son médiocres, le jeune Antoine se consacre à l'écriture et remporte le prix de narration de son lycée.

Après son baccalauréat en 1917 suivi d'un échec au concours de l'Ecole navale, il fait son service militaire dans un régiment d'aviation à Strasbourg puis à Casablanca.

Suite à un accident d'avion en 1923 il est démobilisé et ne se remet à voler qu'en 1926 pour effectuer le transport du courrier entre Toulouse et Dakar ;

c'est à ce moment qu'il publie son premier livre, "L'Aviateur". Suivent "Courrier sud", "Vol de nuit" et surtout "Terre des hommes" (récompensé par le prix de l'Académie Française en 1939), ouvrages qui relatent la vie de Saint-Exupéry, ses vols et ses rencontres avec les hommes.

Jusqu'en 1939 Antoine De Saint-Exupéry effectue de très nombreuses liaisons pour l'Aéropostale où il a rencontré Jean Mermoz et Henri Guillaumet.

Accident en Libye en 1935.

Crédits : Fondation Antoine de Saint-Exupéry

Pendant la seconde Guerre Mondiale il cherche à s'engager pour piloter un avion de combat moderne aux côtés des Alliés.

De nombreux accidents et sa mauvaise santé le font mettre "en réserve de commandement".

On lui confie des missions mineures d'inspection aérienne et de cartographie en vue du débarquement en Provence.

C'est au cours d'une de ces missions, le 31 juillet 1944, que son avion disparaît au-dessus de la Méditerranée.

Saint-Exupéry est reconnu "Mort pour la France".

Un an plus tôt est paru "Le Petit Prince", son oeuvre la plus connue, un conte poétique et philosophique.

Le narrateur est un aviateur en panne dans le Sahara : il va rencontrer un petit prince qui s'interroge sur l'absurdité du monde des adultes.

Enfance et jeunesse Fils de Jean de Saint-Exupéry et de Marie de Fonscolombe, il est le troisième enfant d’une famille de cinq.

Son père Jean de Saint-Exupéry décède d’une attaque en 1904. Sans ressources, Marie emmène ses enfants dans le Midi, hébergés dans le château de son père, Charles de Fonscolombes, à La Molle. Elle leur lit des livres magnifiques dont les Contes d’Andersen, auxquels Antoine restera attaché toute sa vie. Elle leur enseigne la peinture, qu’elle pratique en amateur, et la musique.

En 1907 Charles de Fonscolombe décède. Marie et les enfants sont accueillis à Lyon par leur tante Madame de Tricaud.

Antoine de Saint-Exupéry partage sa vie entre l’appartement de la place Bellecour et le château de Saint-Maurice de Rémens où il situe l’univers fabuleux de son enfance, celui des jeux et des découvertes, celui des premières expériences scientifiques aussi : il imagine un système d’arrosage à vapeur et avec l’aide du menuisier du village il construit une « bicyclette volante » qui ne volera jamais.

Surveillés avec discrétion par une mère particulièrement affectueuse, les enfants continuent leur apprentissage du dessin et de la musique et présentent au public occasionnel des saynètes qu’Antoine met parfois en scène.

A la sollicitation de leur grand-père Fernand de Saint-Exupéry, qui souhaite avoir près de lui ses petits fils, en 1909 Antoine et son frère François quittent l’univers de leur première enfance pour continuer leurs études au collège Jésuite de Notre Dame de Sainte-Croix au Mans. Antoine est un élève moyen. La vie d’interne le désole : « Quand on un petit garçon au collège, on se lève trop tôt. On se lève à six heures du matin. Il fait froid. On se frotte les yeux et on souffre à l’avance de la triste leçon de grammaire. » Autant dire que les vacances au château de Saint-Maurice sont une aubaine. Surtout qu’à quelques kilomètres se trouve un terrain d’aviation où des constructeurs lyonnais essaient leurs aéroplanes. Antoine se plait auprès des pistes et dans les hangars où il est fasciné par les moteurs. Laissant croire qu’il avait l’autorisation de sa mère, en juillet 1912 Antoine de Saint-Exupéry convainc un de ces aviateurs de le prendre au bord de son appareil, un Berthaud-Wroblewski.

En 1914 Antoine de Saint-Exupéry est pensionnaire à Villefranche-sur-Saône et ensuite à la Villa Saint-Jean de Fribourg.

Il se lie d’amitié avec Charles Sallès, Marc Sabran et Louis de Bonnevie. C’est pendant cette période où il lit énormément qu’il découvre Balzac, Dostoïevski et Baudelaire entre autres.

Malgré de bonnes appréciations en physique, en philosophie et en musique, Antoine est parmi les derniers de la classe.

En 1917 Antoine de Saint-Exupéry subit une épreuve qui le marque profondément : son frère François est emporté par un rhumatisme articulaire avec des complications cardiaques.

François nomme Antoine son exécuteur testamentaire. Vingt ans plus tard celui-ci note dans un texte poignant ce qu’il avait ressenti à la mort de son frère : « Il me confierait sa tour à bâtir. S’il était père, il me confierait des fils à instruire. S’il était pilote de guerre, il me confierait ses papiers de bord. Mais il n’est qu’un enfant. Il ne confie qu’un moteur à vapeur, une bicyclette et une carabine. »

Cette même année Antoine de Saint-Exupéry obtient son bac et monte à Paris pour préparer le concours de l’Ecole Navale. Il fait ses classes préparatoires au Lycée Bossuet, puis au Lycée Saint-Louis. Accueilli très chaleureusement par une cousine de sa mère, Yvonne de Lestrange, il est introduit dans les milieux mondains et littéraires les plus huppés de la capitale où il fait la connaissance de ceux qui font la pluie et le beau temps des lettres françaises, André Gide, Gaston Gallimard, Jacques Rivière, Jean Prévost ou Jean Paulhan.

Il est invité chez les Saussine (leur fils sera son ami et il sera amoureux de leur fille) et fait la connaissance de Louise de Vilmorin, sa future fiancée.

En compagnie de ces jeunes gens et de ces jeunes filles de bonne famille, Antoine de Saint-Exupéry fréquente les théâtres et les expositions. Il lit la littérature d’avant-garde et il a avec ses amis des discussions passionnées sur les pièces de Pirandello ou les écrivains réalistes nirduqyes.

Cependant, c’est la guerre. Paris est bombardé par les armées allemandes qui se trouvent à proximité. Antoine de Saint-Exupéry parvient à tromper la vigilance des surveillants qui les conduisent dans un abri et monte sur le toit de l’école d’où il admire le spectacle des avions qui lancent des bombes, les tirs de l’artillerie antiaérienne, les explosions.

Le spectacle lui paraît « féérique ».

En 1919, Antoine de Saint-Exupéry passe l’examen de l’Ecole Navale et échoue à l’oral. Il envisage de devenir architecte et s’inscrit aux cours de l’Académie de Beaux-arts.

En 1921 il est appelé sous les drapeaux pour effectuer son service militaire. Ayant choisi l’aviation, il est affecté au deuxième régiment d’aviation de Strasbourg.

•Pour en savoir plus : www.lepetitprince.com

•A lire : L’Archange et l’écrivain de Nathalie des Vallières (Découvertes Gallimard)

Partager cet article
Repost0
24 août 2015 1 24 /08 /août /2015 12:40
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG

~~Samedi 15 et dimanche 16 août 2015... week-end de dédicaces.

Je dédicace mes livres 'aux Gourmandises de la Pointe-du Raz' chez Delphine et Alain. Je fais de belles rencontres et je retrouve quelques fans.

Il fait très beau samedi et dimanche et le temps maussade se rétablit en fin de journée.

Lundi 17 août 2015,

Il fait un ciel d'été, le temps est à la baignade.

Hier les enfants ont visité l'aquarium d'Audierne. Puis ils sont partis en balade en vélos et Nathalie a fait une chute. Elle est tombée dans un trou de deux mètres. Évidemment elle en sort traumatisée et les vacances sont gâchées d'autant qu'elle ne parvient pas à dormir et se plaint du dos.

Mardi 18 août 2015,

Finalement ma fille décide de rentrer à dix-huit heures avec ses filles et le bébé. Naïli partira demain matin.

Mercredi 19 août 2015,

Naïli et Maryne nous quittent ce matin. Cela fait un grand vide et d'un coup je n'ai pas le moral.

Jeudi 20 août 2015,

Nous partons faire quelques courses et en route nous décidons d'aller chercher une autre poule. Nos coucous de Rennes ne pondent toujours pas et j'ai l'impression que sur nos deux poules, l'un d'entre elles est un coq ! ! ! Donc, nous achetons une belle cocotte noire à la crête bien rouge dont la marchande nous assure qu'elle pond déjà... nous verrons !

J'ai peur que la poule noire ne soit rejetée par notre petite colonie... eh bien non ! Elle s'impose derechef en instaurant un rapport de force ou les 'Coucous de Rennes' et les biquettes doivent la respecter d'emblée ! Voilà qui est bien... elle a du caractère et pourtant c'est elle la plus petite !

Vendredi 21 août,

Maurice passent ces deux dernières nuits mal en point. Il s'étouffe dans son sommeil et s'installe sur le relax au salon.

Le brouillard s'estompe très vite puis un énorme soleil apparaît. Il fait très chaud.

Nous partons pour faire le plein de fruits et légumes.

La journée se passe au calme.

Samedi 22 août 2015,

Le ciel est très bleu. Il fait chaud.

Maurice va un peu mieux.

Il passe la débroussailleuse autour des hortensias.

Je découvre le premier œuf dans le pondoir ! Notre poule noire a tenu toutes ses promesses !

Je me prépare pour me rendre 'Aux Gourmandises de la Pointe-du-Raz ' chez nos amis Delphine et Alain afin de passer un après-midi de dédicaces.

Je bataille pour me préparer mais je finis par y parvenir non sans un certain retard.

Pendant ce temps, Maurice fait un saut à la brocante de Beuzec-Cap-Sizun. Il revient enchanté... il a dégoté un bel assortiment de leurres, d'hameçons et de bobines de fils pour la pêche et quelques bricoles de décoration. Dans le garage, il s'affaire à monter ses gaules.

Je file sur mon fauteuil roulant en direction de la Pointe... j'admire les maisons de pierres bretonnes, ces petits hameaux repliés sur eux-mêmes et la vue grandiose sur l'océan tout proche.

Je passe un après-midi agréable à causer avec mes ami(e)s et à rencontrer les estivants.

Pendant ce temps Maurice reçoit la visite d'un ami de très longue date, de son épouse et de sa petite-fille qu'il n'a pas revus depuis quarante ans ! Ils restent à discuter un long moment... plaisir des retrouvailles.

Le temps se gâte, de lourds nuages noirs apparaissent à l'horizon... je vais prendre la douche !

Lorsque je quitte mes amis la pluie a cessé... une bonne averse vient d'arroser la Pointe.

Les amis de Maurice le quittent et lui vient me chercher mais j'arrive déjà.

Je croise ses amis en route. Dommage nous ne nous serons pas vus... partie remise Hervé !

Le temps chavire du mauvais côté... et la météo n'est pas optimiste !

Quel été en Bretagne quand il fait trop chaud partout ailleurs... l'été le plus chaud du monde ont annoncé les météorologues, bien instable ici...

Dimanche 23 août 2015,

Je dois me rendre cet après-midi de nouveau en dédicaces.

Maurice me laisse dormir jusqu'à neuf heures trente. Nous déjeunons. Lui a passé la nuit au salon dans son relax, il étouffait son son respirateur dans le lit... si cela continue, il risque de repasser à l'oxygène !

Finalement Maurice me kidnappe et m'entraîne dans les trocs et puces celui de Pont-Croix d'abord – mais c'est principalement des brocanteurs qui vendent tout hors de prix - et quelques vendeurs particuliers... nous dégotons quand même une décoration en forme de phare du plus bel effet pour y glisser des DVD.

J'ai trouvé un album (comme si je n'avais pas assez de livres de toutes sortes à la maison) et une petite déco pour la rocaille.

Nous passons faire un tour sur le port de Douarnénez où nous nous offrons un bon casse-croûte... la pêche sur la fin de la marée ne donne pas grand chose. des nuages animent le ciel sur un temps chaud et très agréable... nous nous sentons bien et nous sommes seuls sur le quai.

Nous repartons pour faire un tour à la brocante de Douarn et puis nous allons à Pouldreuzic pour les cent ans du pâté Hénaff... il y a un monde fou ! Difficile de circuler... de se garer. Finalement une place nous invite juste devant l'entrée de la boutique. Une foule se bouscule à l'intérieur, il fait au moins trente-sept degrés !

Nous faisons un tour plus que rapide, achetons quelques pâtés puis nous sortons, moi la première car nous sommes vraiment encombrants avec nos deux fauteuils. Nous aurons tout le loisir de revenir lorsque nous irons faire de plein de cidre chez 'Kerné'. Nul doute que nous avons raté la petite fête avec le Bagad, mais avec une telle foule, il valait mieux pour nous de rester là où nous étions, tranquillement installés devant le bel océan.

Nous rentrons à dix-huit heures, Maurice est fatigué. Le temps est à l'orage. Je vais porter les orphies pêchés à Élyane et nous sommes toutes heureuses de nous retrouver.

Il pleut à verse... je retourne à la maison.

Lundi 24 août 2015,

Maurice passe une nouvelle nuit au salon... il va de plus en plus mal. Après les soins, il sort pour décrocher les tentures de la tonnelle. Le vent souffle si fort qu'il se bat avec les rideaux. Ils s'envolent tels des parapluies et son cœur saute au plafond. Il appelle à l'aide et Véronique va lui donner un coup de main plus que nécessaire. Il est dans tous ses états... il rentre épuisé et mal en point, il passe le reste de son temps dans le relax !

Je finis de me débattre avec les dernières lessives. Puis je prépare le repas : endives au jambon et spaghettis.

Un estivant sonne à la porte avec ses deux enfants... ils viennent consulter mes livres et me promettent de repasser pour les acheter...

Nous passons à table et enfin vers quatorze heures je retrouve mon ordinateur.

La tempête souffle toujours et de grosses averses tombent depuis hier soir. Le temps finit par s'apaiser et le soleil revient.

Au poulailler, je surprends la Coucou de Rennes dans le pondoir. J'attends qu'elle sorte pour y retourner et je découvre deux œufs... celui de la poule noire et celle de la grise enfin décidée. Quant à l'autre nous attendons qu'elle vieillisse encore un peu...

LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG
Partager cet article
Repost0
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 19:15
POUR MES FANAS DE FANTASY DEDICACE A DOMICILE... SUR UN LIEU ENCHANTE ET ENCHANTEUR
POUR MES FANAS DE FANTASY DEDICACE A DOMICILE... SUR UN LIEU ENCHANTE ET ENCHANTEUR
Partager cet article
Repost0
20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 14:28
UN LOCAL POUR L'UNION DES ECRIVAINS RHÔNE-ALPES AUVERGNE... APPEL AUX DONS...
UN LOCAL POUR L'UNION DES ECRIVAINS RHÔNE-ALPES AUVERGNE... APPEL AUX DONS...

~~Message à l'attention de tous les membres de l'Union des écrivains Rhône-Alpes-Auvergne.

Cette fois-ci est la bonne !

Je viens de signer le bail nous attribuant un local spacieux au 1er étage de la Cité des Antiquaires, bd Stalingrad 69100 Villeurbanne.

Ceci m'aura bien occupé et mobilisé mais je suis vraiment ravi que notre UERA soit enfin visible et lisible de tous grâce à ce local.

Je m'étais engagé à ce que l'Union des Ecrivains Rhône-Alpes-Auvergne ait un site marchand et soit installée en ses murs, double mission accomplie.

Nous organiserons avec le concours du maximum d'entre vous, j'espère, une soirée inaugurale mémorable fin septembre ou début octobre... mais tout ceci a un coût et j'ai lancé un appel à tous pour une contribution financière à la mesure des moyens de chacun.

Hélas à ce jour seulement 8 d'entre vous ont accepté de répondre favorablement à cette requête... j'espère que vous serez beaucoup plus nombreux... 20/30/40... 100/120...euros... et c'est un, deux ou plusieurs mois de loyer assurés.

Je ne saurais vous demander un tel effort en ne jouant pas moi même le jeu... c'est chose faite en assurant les deux mois de garantie et en outre je me suis porté caution personnelle pour la régie.

Croyez en notre aventure, elle risque fort d'être exceptionnelle et reconnue comme telle par les administrations, instances politiques, culturelles et médiatiques... ce lieu doit être celui de tous et de chacun... signatures, lectures, petites représentations théâtrales, soirées"contes"... expositions et bien sûr librairie... ce sera tout à la fois.

Ne me faites pas mentir ni me désavouer, j'ai toujours cru et je crois encore plus que jamais en la nature profondément amicale de mon prochain... contribuez à notre pari fou... je m'occupe de trouver par ailleurs des partenaires institutionnels ou des mécénats... un reçu de défiscalisation des dons peut être etabli, n'hésitez pas à le demander...

L'UERA a été reconnue d'intérêt général par l'administration de Bercy.

A très bientôt et bonne fin de vacances.

Jacques Bruyas, président.

Adresse pour vos chèques :

UERA 33 rue Bossuet 69006 Lyon

Jacques BRUYAS, président de l'UERAA

Jacques BRUYAS, président de l'UERAA

Partager cet article
Repost0
17 août 2015 1 17 /08 /août /2015 17:53
FANTASTIQUE / Dana LANG dédicace aux Gourmandises de la Pointe'
FANTASTIQUE / Dana LANG dédicace aux Gourmandises de la Pointe'

~~Samedi 15 août et dimanche 16 août 2015... week-end de dédicaces à la Pointe-du-Raz.

Je dédicace mes livres 'Aux Gourmandises de la Pointe-du Raz' chez Delphine et Alain.

Je fais de belles rencontres et je retrouve quelques fans.

Il fait très beau samedi et dimanche le temps maussade se rétablit en fin de journée.

FANTASTIQUE / Dana LANG dédicace aux Gourmandises de la Pointe'
FANTASTIQUE / Dana LANG dédicace aux Gourmandises de la Pointe'
Partager cet article
Repost0
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 18:56
ENFANT / De notre Ambassadrice de la Paix Antonia RUSSO (Argentine)ENFANT / De notre Ambassadrice de la Paix Antonia RUSSO (Argentine)
ENFANT / De notre Ambassadrice de la Paix Antonia RUSSO (Argentine)
ENFANT / De notre Ambassadrice de la Paix Antonia RUSSO (Argentine)ENFANT / De notre Ambassadrice de la Paix Antonia RUSSO (Argentine)
ENFANT / De notre Ambassadrice de la Paix Antonia RUSSO (Argentine)

~~ENFANT

Quand je regarde vos yeux tristes mon cœur a cessé de battre cet instant qui est devenu éternel

Dessine des milliers de questions dans mon âme parce que vos yeux sont humides

Si vous ne pouvez pas voir le soleil Jouer avec les étoiles et rêver des anges ?

Parce que vos mains sont vides si je crée cet instant suprême de les remplir d'amour et non pas de la poussière de la route ?

Parce que votre petit corps a faim, soif et la douleur si tendre, si fragile es ce le seul fait de jouer ?

Parce que votre sourire ne semble pas tirer un soleil sur votre visage si vous imaginez complètement les lumières et les arcs en ciel ?

Parce que vos petons nus souffrent de feux sauvages et de larmes un ange comme vous devrait tout simplement marcher dans les nuages !

Parce que vos oreilles tendres devraient pas sentir comme des pompes à chaleur des cris de douleur, des cris désespérés si votre mère ne rêvait de chanter des berceuses?

ENFANT / De notre Ambassadrice de la Paix Antonia RUSSO (Argentine)
ENFANT / De notre Ambassadrice de la Paix Antonia RUSSO (Argentine)
Partager cet article
Repost0
15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 17:54
LA FRANCE EN FAILLITE BRADE... SA LANGUE ! ! !

~~ LA FRANCE EN FAILLITE BRADE…SA LANGUE !

Le protocole de Londres voté le 26 septembre dernier à l'assemblée nationale et présenté en deuxième lecture au Sénat ce jour, prévoit que les brevets soient déposés dans l'une des trois langues officielles de l' Office européen des brevets (OEB) (anglais, français et allemand) et supprime l'obligation de les traduire dans chacune des langues des trente-deux pays membres de l'organisation.

Ce texte est vivement dénoncé par le Comité contre la ratification du protocole de Londres présidé par Claude Hagège, professeur au Collège de France et dont font partie plusieurs personnalités comme Jacques Attali, Pierre Bergé, Alain Decaux ou bien encore Erik Orsenna. Ce comité affirme que la suppression de traduire les brevets rédigés en anglais et en allemand, "soit 93 % des brevets", va conduire à "une marginalisation de la langue française dans le domaine de la propriété industrielle puisque seulement 7 % des brevets seraient disponibles en français au lieu de 100 % actuellement".

Or aujourd’hui, une nouvelle atteinte de la langue française se précise. Il est intéressant à cet égard de lire le texte signé par Michel Pinton sur le site de la Fondation et de l’ Institut Charles de GAULLE (www.gaullisme.fr)

« …/… Jusqu’à présent, les pilotes français, atterrissant ou décollant sur un terrain français, avaient l’habitude et le droit de dialoguer en français avec les « aiguilleurs du ciel », eux aussi français, qui les guidaient. Cette habitude remonte aux premiers temps de l’aviation et constitue une forme d’hommage à notre rôle de pionnier dans cette activité. Elle est notamment utilisée par les pilotes d’Air France dans leurs conversations avec les contrôleurs de l’aéroport de Roissy. Les uns et les autres y sont très attachés. Leur fierté nationale en est accrue. Bien entendu, les pilotes étrangers sont, s’ils le souhaitent, accueillis en anglais.

Bruxelles ne pouvait supporter une atteinte aussi flagrante à ses objectifs uniformisateurs. Une directive impose qu’à partir de mars prochain, toutes les conversations aériennes se fassent en anglais.

C’est dans cette langue que des Français seront tenus de parler à d’autres Français. Je rappelle que le Commissaire européen aux transports est un Français (Jacques Barrot) (*) et que la directive en question a été avalisée sans résistance par le ministre français des transports. …/…

Plusieurs questions méritent aujourd’hui d’être posées : la France est-elle à ce point en faillite qu’il lui faille « brader » sa langue, son patrimoine ?

Le prochain match de rugby France-Angleterre est-il le dernier entre les deux Pays appelés bientôt à n’en faire plus qu’un…et devinez lequel ?

A quelle date va être annoncée l’annulation du 12e Sommet de la Francophonie prévu dans la ville de Québec en 2008 ?

Ces questions méritent d’être posées dans la mesure où l’on sait que France est l’un des rares Pays de la Communauté européenne à ne pas avoir fait ratifié la Charte des langues régionales et/ou minoritaires. Langues qui ont enrichi la langue française et participent à endiguer l’hégémonie de la langue anglaise.

Saint-Brieuc le 10 octobre 2007 (*) voir « La langue anglaise a trouvé son baron »

Site : www.blanccestexprime.asso.fr

Rubrique « Culture et Langues GERARD GAUTIER Ancien Conseiller Régional de Bretagne Président Mouvement « BLANC C’EST EXPRIME »

B.P 330

22003 Saint-Brieuc Cedex 1

Téléphone : 02.96.33.50.34

Site : www.blanccestexprime.fr E.mail : blanccestexprime@wanadoo.fr

~~ La langue anglaise a trouvé son Baron.

Au moment où Antoine Sellières, patron des patrons européens commençait, en anglais, son intervention lors du dernier sommet européen de Bruxelles, le président Chirac, suivi par toute la délégation française a quitté ostensiblement la salle.

Il a déclaré plus tard, avoir été profondément choqué de voir un Français s'exprimer à la table du conseil en anglais.

Il n’y a pas si longtemps, Jean-Claude Trichet, président de la Banque centrale européenne, intervenait à la tribune de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe.

Au moment même où il commençait à faire son exposé, lui aussi en anglais, un député français François Loncle (PS) se leva pour dénoncer l’abandon du français et entreprit de quitter l’hémicycle, aussitôt suivi par d’autres parlementaires français.

Il est significatif et intéressant de constater que ces deux «éminents» représentant de la France ont utilisé, de leur propre aveu, «la langue des affaires» pour dispenser leurs informations.

Cela a, au moins le mérite de confirmer, de manière très claire, que c’est bien «L’Europe des marchands» qui se construit au détriment de celle «sociale et politique».

Il est bon de rappeler que les commissaires européens ont, au début du mois de mai 2004, pris une décision. Il s’agissait tout simplement de remplacer le Français, utilisé depuis l’origine par les standardistes pour les appels aboutissant à Bruxelles…par l’Anglais !

En l’absence regrettable des commissaires français, seule une représentante italienne s’était élevée contre ce qui a été considéré comme une agression.

Une note interne de la Commission, du 26 mai a d’ailleurs modifié les dispositions précédentes « suite aux réactions intervenues après le changement du 1/05/2004 »*.

De nouvelles consignes ont été données qui corrigent, en partie, la mise à l’écart de la langue française au profit de l’anglais. Ainsi l’accueil téléphonique se fait désormais, effectivement, en français pour les « arrivées externes », en anglais pour les « arrivées internes ».

Si l’on considère que l’Europe doit se faire dans le respect de la diversité culturelle et linguistique on ne peut admettre, que dans le même temps, elle puisse se réaliser en dépouillant les peuples de leur identité et en imposant, de manière hégémonique, l’Anglais. Surtout lorsque l’on connaît les réticences des Anglais à participer totalement, sans arrières pensées, à la construction européenne.

Il est peut-être bon de rappeler que c’est, en France, en respectant et en assurant la promotion des langues régionales, qui l’ont enrichi, que la langue française assurera sa propre survie.

Il ne semble pas, en l’état actuel des choses, que Jacques Chirac et ceux qui souhaitent, de manière peu cohérente leur disparition, aient pris conscience de cette dimension.

Il est évident que le coup d’éclat du président aurait gagné en légitimité, en crédibilité si la France avait ratifié la Charte des langues régionales et/ou minoritaires. Ce qui est imposé à tous les nouveaux membres ou candidats.

Or la France est un des rares Pays de la Communauté Européenne à ne pas l’avoir fait !

Saint - Brieuc 26 mars 2006 GERARD GAUTIER Ancien Conseiller Régional de Bretagne

Président Mouvement « BLANC C’EST EXPRIME » B.P 330 22003

Saint-Brieuc Cedex 1 Téléphone : 02.96.33.50.34 Site : www.blanccestexprime.asso.fr E.mail : blanccestexprime@wanadoo.fr

LA FRANCE EN FAILLITE BRADE... SA LANGUE ! ! !
LA FRANCE EN FAILLITE BRADE... SA LANGUE ! ! !

~~APRES LES LANGUES REGIONALES L’ ETAT FRANÇAIS CONTRE ….LA LANGUE FRANCAISE LE DROIT DE TRAVAILLER EN FRANÇAIS

La langue française est menacée dans l'entreprise !

Faudra-t-il systématiquement parler anglais pour décrocher un emploi de boucher, d'ouvrier, de médecin... ou de journaliste ?

Cette perspective n'aurait rien de saugrenue aux yeux de Jean-Loup Cuisiniez porte-parole du collectif intersyndical pour le droit de travailler en français en France.

« La langue française est menacée dans l'entreprise », a-t-il martelé vendredi de son domicile chartrain.

Ce cri d'alarme est alimenté par la prochaine ratification du protocole de Londres par les parlementaires français, le 24 septembre.

Si la majorité l'approuve, l'Etat français « renoncera aux exigence de traduction des brevets étrangers vers la langue nationale.

C'est le renoncement à l'exigence de traduction », précise Jean-Loup Cuisiniez. En clair, les USA voulant imposer leur technologie en France n'auront plus obligation de l'accompagner d'un décryptage en français.

Ce serait alors la porte ouverte au "tout anglais".

Pour Jean-Loup Cuisiniez, qui est également délégué départemental CFTC en charge de la francophonie, les conséquences sociale, économique et sanitaire seraient multiples.

« La première sera la disparition des 20 000 traducteurs-interprètes français dès la ratification de ce protocole.

L'Etat renonçant à la primauté de sa langue dans la traduction des brevets, il y aura un effet d'enchaînement dans tous les domaines ».

« une insécurité Linguistique » Logiciels, notes ou modes d'emploi, la langue de Shakespeare aurait investi de façon insidieuse les arcanes de l'économie. 12% des entreprises d'Île-de-France sont à "l'heure anglaise".

Selon Jean-Loup Cuisiniez, l'affaire des irradiés de l'hôpital Epinal (Vosges) en est la plus dramatique illustration. 700 personnes ont été anormalement exposées à des radiations suite à de mauvais réglages d'appareils diffusant les rayon X.

« Il n'y a pas eu de traduction du livret de manipulation de la machine à radiographier », ajoute Jean-Loup Cuisiniez, déplorant l'existence « d'une insécurité linguistique ».

Jean-Loup Cuisiniez craint également que le recrutement passe obligatoirement par l'anglais, au détriment des acquis de base nécessaires à un emploi.

« Qui peut dire que l'anglais ne sera pas éliminatoire pour un jeune, postulant pour être boucher ? »

Soutenu par de nombreux chefs d'entreprise, le collectif en appelle désormais aux députés et sénateurs euréliens.

Dans un tract, la CFTC les interpelle : « Par votre vote, allez-vous contribuer à compromettre davantage l'avenir de la langue française dans nos entreprises ? »

Olivier BOHIN

(L'Echo Républicain 8 septembre 2007)

Collectif du droit de travailler en français en France. 06.67.31.80.17 ou 06.80.59.29.80

Partager cet article
Repost0
13 août 2015 4 13 /08 /août /2015 18:13
LA FUITE DES JOURS... / Dana LANG

~~Jeudi 13 août 2015... la tribu en vacances !

Il fait un temps d'hiver. La pluie puis le crachin s'installent sur le Cap pour la journée... de nombreux orages ont dû éclater sur la région.

Nous sommes debout quand viennent Nelly et Maud, l'infirmière. Nous attendons l'arrivée des filles et de notre arrière petit-fils.

Maurice comme à son habitude tourne en rond, pressé et perpétuellement inquiet. Il ne cesse de me répéter qu'il va falloir mettre les rallonges de la table sous la véranda... je le sais et j'attends Nelly pour le faire. Il n'y en a pas pour cent ans à dresser la table tout de même !

Nathalie arrive hébétée de fatigue... elle vient de rouler douze heures toute la nuit. Mélissa, Aurélie et le bébé suivent avec Elsa... nous sommes heureux de les embrasser. Elles n'en reviennent pas de quitter la canicule pour trouver ce temps de brouillard, de pluie et de fraîcheur... il faut dire que le temps ici, cette année, oscille sans arrêt entre été et hiver.

Je passe le matin à la cuisine. Je prépare les deux calamars péchés hier et une belle, bonne grosse purée... un régal.

Pendant ce temps Maurice est allé acheter deux beaux gâteaux et un petit cadeau pour son petit-fils (deux turluttes en cristal pour pêcher les calamars).

Les enfants vont saluer les petites chèvres et les bichons affolent les poules. Les biquettes lèchent les mains d'Elsa et tètent les doigts de Nathalie... je n'en reviens pas de pareilles fêtes, elles sont assez sauvages, en général, avec les inconnus !

Nous passons à table et au moment du dessert Naïli souffle ses bougies (22 ans) et les cadeaux pleuvent. Il est gâté.

Louka est couché pour une bonne sieste, Nathalie, Aurélie et moi faisons de même.

Naïli, Elsa, Mélissa et Maryne sont partis en courses. Naïli s'est acheté de quoi réparer sa double crevaison.

Vers dix-neuf heures, Naïli et Maryne partent se balader en vélo dans la bouscaille, de quoi se perdre dans le brouillard. Vive la jeunesse !

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche