Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 décembre 2015 5 04 /12 /décembre /2015 19:37
AMI(E)S DU TELETHON / Ma maladie génétique orpheline neuromusculaire démyélinisante, dégénérative et évolutive CMT1A en bonne voie grâce à la recherche !

Des nouvelles sur ma maladie génétique orpheline démyélinisante, dégénérative et évolutive Charcot-Marie-Tooth 1A (qui a évoluée à l'âge de sept ans et tout au long de ma vie et s'est dangereusement aggravée en 2003 après le vaccin de l'hépatite B en 1998), celle de ma fille (s'est déclarée à trente-quatre ans après le vaccin de l'hépatite B), et de mon neveu (dix personnes testées sont porteuses sans l'avoir développée dans notre famille) :

Le troisième essai thérapeutique a lieu cette année. Le Professeur Cohen a trouvé une pléothérapie (trois molécules). Elles existent déjà sur le marché et qui donne l'espoir de trouver rapidement ce remède en pharmacie dès l'année 2016-2017.

Ce médicament pourra stopper l'évolution de la maladie et notamment les scléroses en plaque.

Le Professeur Cohen est plein d'espoir quant à une reconstitution possible de la myéline des nerfs.

Pour en savoir plus, CLIQUEZ SUR CES LIENS :

http://www.afm-telethon.fr/espace-evenementiel/direct-3926

http://www.letelegramme.fr/sante/telethon-les-mobilisations-en-bretagne-carte-interactive-27-11-2015-10866499.php

NOTER BIEN : UN GRAND COUP DE CHAPEAU à EDF qui participe au TELETHON mais qui n'hésite pas à menacer, exercer un chantage abject et COUPER LE COURANT au malades atteints de maladies rares ! CHAPEAU L'ARTISTE !

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 20:40
SAUVONS DES VIES / SIGNONS LA PETITION CI DESSOUS

CONTRE LES DANGERS DES STATINES / Cliquez sur ce lien pour signer la pétition :

http://petition.ipsn.eu/petition-danger-statines-cholesterol/index.php

Partager cet article
Repost0
3 décembre 2015 4 03 /12 /décembre /2015 19:48
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
~~Jeudi 3 décembre 2015,
Je me lève à sept heures vingt. Maurice déjà prêt, sur le pied de guerre piaffe d'impatience... son VSL n'est pas encore là ! Je le rassure en lui disant qu'il va arriver, il vient toujours une heure avant. Oui, mais voilà, Maurice doit être à la polyclinique à huit heures. Outré il téléphone en réveillant le patron. Bon, le chauffeur est à la porte cinq minutes plus tard... mais il arrivera en retard à son rendez-vous, ce que Maurice déteste par-dessus tout.
Moi, je tente de me recoucher sachant que Sylvie viendra à huit heures trente, mais je repense que l'expert de l'assurance pour la toiture doit arriver à neuf heures. Bon, bien que complètement bloquée, je parviens à me préparer, mettre ma ceinture puis je déjeune.
Sylvie est là et en plein petit déj., s'amène l'expert. Je regrette l'absence de Maurice. Je la laisse se débrouiller... puis son constat dressé, elle se retire.
Je demande à Sylvie de prendre mon corset rangé sur l'armoire et de le nettoyer puis elle m'aide à l'enfiler. Il me maintient fortement mais pas encore assez. Il faudrait un bloc qui me maintienne les cervicales, les épaules, les lombaires et les hanches. Je chausse ma minerve. Cela me permettra d'évacuer un peu de la douleur aiguë. Je reste ainsi toute la journée.
Je prépare une purée car il ne pourra avaler que du liquide. Je reçois un coup de fil de Maurice. Il me demande de ne pas l'attendre et m'annonce que les médecins le retiennent jusqu'au soir.
Je me réchauffe une part du bon plat de légumes d'hier puis après le repas, je reste allongée au salon dans mon fauteuil. J'ai du travail mais il attendra.
Maurice me rappelle. Il vient de signer une décharge, il ne peut plus rester là-bas. Le temps de récupérer le VSL, il sort aussitôt. Cela ne m'étonne pas, il fait une allergie monumentale à l'atmosphère hospitalière... c'est sa cinquante-huitième opération ! Et pas la peine de compter les journées d'hôpital !
Lorsqu'il arrive vers seize heures, il n'en peut plus. La douleur s'est réveillée, c'est atroce. L'opération a été extrêmement difficile et pour le patient et pour le stomatologue qui a eut bien du mal à extraire les cinq dents aux racines enchevêtrées les unes dans les autres. Maurice malgré l'anesthésie et une séance d'hypnose (qu'il a beaucoup appréciée) a passé une heure quarante bien tourmentée.
Enfin, il est rentré. Sur le soir le mal se calme. Heureusement, je lui avais conseillé d'augmenter sa dose de morphine intermédiaire de 5mg hier soir, dans la nuit, ce matin et cet après-midi. Ce qu'il a fait et cela l'a aidé au niveau de son œdème cérébral d'autant que ses douleurs avaient repris le dessus. J'avais très peur qu'avec un tel ébranlement dans les mâchoires cela perturbe ses neurones.
Enfin, il lui reste trois jours pour se remettre car lundi nous serons tous les deux dans la même chambre pour l'opération de notre œil droit !...
Et je dois m'occuper de mes répétitions pour mon récital conté du 12 décembre dans le théâtre d'Esquibien, si toutefois j'avais des problèmes de vue à la sortie de cette première opération en attendant la deuxième le 21 décembre... agenda chargé ! Vivement Noël !
Cette année je ressens cette Fête plus que l'an dernier où notre vie a été si tourmentée, plongée dans l'épouvante d'un long mois cauchemardesque où Maurice tombait sur la tête deux ou trois fois par jour et par nuit et a fini par faire un AVC carabiné avec paralysie à gauche et incontinence sévère. J'ai été la seule a découvrir le diagnostic. Quel épisode épouvantable avec tous les pompiers du secteur à son chevet jour et nuit pour le relever, des ambulanciers pour l'emporter trois fois aux urgences d'un hôpital où les médecins n'avaient rien vu, ni au scanner, ni à la consultation avec une maltraitance notoire du personnel hospitalier... enfin, il me semble que j'ai raconté tous les détails au jour le jour dans « l'Arbre d'Or ». Je n'aime pas regardé en arrière surtout les épreuves, cela empêche d'avancer.
Donc, je préfère penser à Noël, à la joie simple d'être ensemble, de se gâter. Je pense aux enfants loin de nous, à leurs problèmes et je voudrais d'un coup de baguette magique tout résoudre. Je pense aux petits-enfants et leur premiers pas dans la vie, et aux premiers pas notre arrière petit-bout d'homme de neuf mois, Louka.
Je pense à eux, comme je pense à mes ami(e)s, à mon si précieux Michel, mon relecteur qui nous a quitté et à Danyèle, son épouse. Je pense aussi à Jean-Yves qui vient de partir et Danielle, sa femme petite mère courage.
Je pense à toutes les femmes seules, que j'ai été moi-même ainsi que ma fille Nathalie et à leurs si grandes difficultés qui devraient tant être aidées. Je pense aux malades et particulièrement les enfants et les personnes handicapées, ce que nous sommes Maurice, ma fille Valérie et moi.
Je pense à la mort de tous ces enfants tués sous les balles, à toutes ces victimes de la guerre dans le monde et à nos victimes. Je ne cesse de penser à l'effroyable chagrin de leurs parents, de leurs familles.
Je pense à tous les gens en quête d'un emploi, à tous les travailleurs trop pauvres, à tous les gens jetés dans la rue, sans toit, sans pain.
Oh, comme je voudrais que la magie, l'esprit de Noël règne en Maître sur la terre... que tout soit balayé par des milliers de gestes... que la Fraternité gagne ! Qu'elle soit l'heureuse élue de tous les êtres de cœur et de bonne volonté ! Que les forces du Bien l'emporte enfin sur les forces du Mal... et comme il en faudra !
Toutes ces pensées me hantent... comme un chant de paix qui m'habite... comme le souffle de ma saga fantastique qui conte tout cela.
... Et le vent, ce soir, se remet à hurler de plus belle comme pour mieux crier sa colère envers le genre humain responsable de tant de maux.
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 20:40
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
~~Mardi 1er décembre 2015,
Le vent a cessé peu à peu. Le jour se lève à peine à huit heures trente. Il fait très doux. Les magnolias commencent leur floraison et des pâquerettes constellent de leurs petites fleurs blanches les prés verts.
Ce matin après les soins, nous devons filer à la clinique Saint-Michel pour notre visite chez l'anesthésiste.
Le temps d'attendre de passer au secrétariat puis d'attendre pour voir l'anesthésiste, de nouveau au secrétariat puis dans un autre bureau pour le règlement et nous voilà dehors.
Anthony a pris notre fauteuil manuel pour me conduire jusque vers les bureaux, Maurice a beaucoup souffert jusque là, alors à la sortie Anthony m'a emmené jusqu'à la voiture, puis il est allé chercher mon époux dans le même fauteuil.
Une fois à bord du VSL nous sommes rentrés pour midi. Anthony a eut l'extrême gentillesse de nous prendre le pain en cours de route. Il nous a déposés puis il a pris ma grande lettre pour la mairie d'Esquibien à remettre au secrétariat qui remettra à l'adjointe à la Culture... nous sommes vraiment contents, nous n'aurons pas à ressortir pour ces courses, Maurice très fatigué souffre fortement de la tête... son ultime essai à baisser la morphine s'avère être un échec encore plus cuisant que la dernière fois... il trinque et se rend compte qu'il n'y aura aucun retour en arrière possible. C'est pas la joie ! Et le voir souffrir me martyrise.
Bon, du coup il demeure au salon plongé dans son fauteuil pour l'après-midi et la soirée... espérons qu'il récupère avec un bon sommeil... le souci vient de se qu'il ne supporte plus son respirateur, il suffoque, il étouffe et pense que cela lui accentue ses douleurs crâniennes. Quel bazar !... Et il ne verra pas le pneumologue avant le 29 février... les urgences dans ce pays sont de pire en pire !
Donc, jeudi il se rendra à la polyclinique, cette fois pour être opéré des dents... extractions de cinq dents aux racines enchevêtrées... nous n'avons pas fini de courir.
Ma fille me téléphone... un moment magique malgré les soucis qu'elle traverse.
La nuit tombe vite, les jours sont vraiment très courts ici en décembre... le vent nous laisse en paix.
Mercredi 2 décembre 2015,
Le temps est calme, beau et doux. Nos princesses dans leur enclos se font dorer au soleil.
Rien ne va plus ce matin pour Maurice. Il a souffert de maux de tête toute la nuit. Sa baisse de morphine est un véritable fiasco et malgré la reprise de ses doses au niveau où elles se trouvaient, il souffre encore beaucoup toute la journée.
De mon côté mes douleurs sont telles que je dois mettre ma ceinture, si cela s'accentue je me verrai dans l'obligation d'enfiler ma cuirasse (corset rigide et haut) bien insuffisante car je devrai avoir un corset qui englobe les épaules, les cervicales, le dos, les reins jusqu'au bas des hanches... me voilà chouette avec Maurice tellement mal aujourd'hui... je le vois hélas diminuer tous les jours un peu plus et ce besoin de sommeil qui le gagne toujours davantage... ah, nous sommes mal barrés !
Cette nuit et demain matin il va devoir se passer de nourriture (la morphine lui donne des fringales épouvantables) car il doit aller se faire de nouveau opérer des mâchoires. Il aura droit à une diazanalgésie, une technique d'anesthésie sans intubation, ni ventilation et une anesthésie locale. J'espère que demain il ne sera pas dans le même état de fatigue qu'aujourd'hui.
Nous passons l'après-midi l'un et l'autre complément anéantis. Béatrice, l'infirmière vient lui donner une douche à la bétadine et son état de fatigue s'amplifie.
L'autre jour, dans un moment favorable Maurice a pris un petit instant pour fixer des guirlandes lumineuses et d'autres bleu, blanc, rouge sur la baie vitrée.
Cela apporte une note magique à la nuit noire.
Le 8 décembre nous mettrons des lumières sur le bord des fenêtres (comme nous le faisions dans la région lyonnaise) et pour le sapin de Noël, également des boules bleu, blanc, rouge comme mille et une pensées pour la Paix dans le monde envoyées à tous nos frères humains.
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG
Partager cet article
Repost0
2 décembre 2015 3 02 /12 /décembre /2015 17:59
Partager cet article
Repost0
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 20:29
LA MAISON DU BOUT... DE LA TERRE / Dana LANG

«PLUME DE CORBEAU»

RÉCITAL CONTÉ de Dana LANG

Conteur, auteur, poète,

éditeur, ambassadeur de la Paix

Soirée familiale de Noël

le samedi 12 décembre 2015 à 15 h.

(Théâtre Georges Madec-Esquibien)

~~Vendredi 27 novembre 2015,

Il fait mauvais. Nous restons à la maison pour attendre notre podologue mais à quinze heures trente, Alexandra n'est toujours pas là. Tant pis, nous sortons pour la pharmacie et le pain et rentrons vite.

La journée se termine et avec elle, le vent redouble de plus belle.

Samedi 28 novembre 2015,

Le mauvais temps se poursuit. Le vent mène un raffut épouvantable nous préférons rester chez nous. Le vent souffle si fort que cela fait trembler la baie vitrée côté ouest, nous ne pouvons pas entendre la télévision et Maurice prend mal à la tête.

Toute la nuit le vent rugit tel un fauve.

Dimanche 29 novembre 2015,

Le vent poursuit son vacarme infernal. Des averses énormes se sont abattues toutes la soirée et dans la nuit.

Nous sortons pour nous balader dans les brocantes de Douarnenez et de Landudec. Nous chinons des babioles pour la décoration de Noël. Nous mangeons un casse-croûte à Landudec et nous rentrons à treize heures sous les appels sauvages de nos deux biquettes trop heureuses de nous voir revenir.

Le soleil fait une petite apparition. La journée s'achève sur le retour du vent.

Lundi 30 novembre 2015,

Le vent cesse pour reprendre de plus belle dans la journée.

Véronique M. arrive et prend son service. Je lui demande de me coudre des clochettes sur mon costume de scène qui en comporte déjà pas mal.

Après les soins nous abandonnons Véronique et nous partons à la pharmacie. Puis nous nous rendons au magasin pour rendre les encres génériques que nous avions trouvées mais qui ne correspondent pas, dommage. J'ai commencé le courrier que je dois envoyer pour mon récital conté du 12 décembre et je suis en panne d'encre, ça tombe toujours au meilleur moment.

Nous rentrons à onze heures mais Véronique n'est plus là... moi qui pensait que nous allions terminer le costume ! Bizarre tout de même, elle devait finir à midi sauf contre-ordre.

Maurice attend le VSL pour le conduire à la polyclinique où il doit rencontrer l'anesthésiste. Il doit être opéré jeudi matin de la mâchoire pour extraire cinq dents pourries dont les racines emmêlées les unes aux autres. Une nouvelle fois, il ne pourra pas être totalement endormi. L'anesthésiste lui suggère de rester un jour dans la clinique.

Il refuse : -Vous m'opérez et je rentre chez moi ! affirme-t-il tout net.

Ce n'est pas la première fois... ce sera avec les yeux, la soixantième ! Et il n'est plus question d'anesthésie depuis 2001, hélas ! Fatigué avant de partir, il rentre totalement lessivé, heureusement qu'il n'a pas pris son véhicule comme à son éternelle habitude.

Bon, demain après-midi nous repartons à Quimper via la clinique Saint-Michel pour consulter l'anesthésiste des yeux.

Quelle semaine en perspective et ce jusqu'au 21 décembre ! Vivement Noël !

Je prépare mes répétitions pour le 12 décembre... je vais devoir jongler avec les visites et opérations médicales.

Ce soir le vent reprend ses bourrasques mauvaises. Il siffle avec fureur.

Plein de petits moments magiques au milieu de nos tourments...

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 19:26
LE MONDE EN MARCHE... tous ensemble pour le climat
LE MONDE EN MARCHE... tous ensemble pour le climat
LE MONDE EN MARCHE... tous ensemble pour le climat

CLIQUEZ SUR CE LIEN POUR VOIR TOUTES LES IMAGES :

https://avaaz.org/fr/climate_march_report_back_loc/

Partager cet article
Repost0
30 novembre 2015 1 30 /11 /novembre /2015 14:26
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 18:42
MEDOUKH Ziad / L'HUMANITE EST PLUS FORTE QUE LES PRISONNIERS DE LA HAINE... de notre Ambassadeur de la Paix (Palestine)
MEDOUKH Ziad / L'HUMANITE EST PLUS FORTE QUE LES PRISONNIERS DE LA HAINE... de notre Ambassadeur de la Paix (Palestine)

~~ L’humanité est plus forte que les prisonniers de la haine

Tant de tragédies récurrentes,

Tant d’ attaques odieuses et sanglantes,

Tant d’atroces évènements

Qui viennent endeuiller

Des villes tolérantes,

Innombrables agressions,

Attentats meurtriers

Contre les valeurs universelles,

Par les réactionnaires les plus obscurs de la planète.

Mais, jamais la barbarie ne passera !

L’onde de choc des attentats nous a profondément atteints.

En découvrant l’horreur et le chaos,

L’effroi, l’émotion et le chagrin envahissent nos pensées

Ces cris hors d’haleine et ces pleurs titubants

Submergés de douleur et de souffrance,

Quelle horreur, quelle consternation et quelle inhumanité !

Appréhension de la folie humaine !

Mais jamais la barbarie ne passera !

Eux, prisonniers des préjugés,

De l’étroitesse d’esprit,

Eux, ennemis de la vie,

Sans foi ni loi,

Qui imposent oppression et exploitation,

Visant des innocents

Et destinés à répandre la terreur

Par des discours haineux qui plongent la population

Dans l’hébétude et de l’ignorance,

Ceux-là mêmes ne pourront jamais faire écran à la lumière.

Non, jamais la barbarie ne passera !

Malgré l’acharnement et la barbarie de nos occupants

Qui prônent haine, intolérance et purification

Qui produisent terreur aveugle, lâche et inhumaine

Malgré nos souffrances quotidiennes,

Nos souffrances terribles,

Sous le ciel de tonnerre

D’une Palestine martyrisée

Aux cœurs blessés et meurtris,

Nous avons une pieuse pensée

Pour toutes les victimes de ces hordes de criminels

Nous essayons de compatir à leur douleur,

De Tunis à Paris en passant par Beyrouth,

Casa et ailleurs.

La violence aveugle n’aura jamais raison.

Non, jamais la barbarie ne passera !

Solidaires face à ces monstruosités,

Nous sommes humains avant tout.

Une lueur d’espoir doit s’allumer.

Ayons confiance en nous !

Nos larmes nous donnent encore plus de force !

Pensons aux causes avant de pleurer sur les conséquences.

Restons dans l’amour c’est la plus belle des offrandes,

Avec notre inlassable dévotion à la paix

Avec nos espérances communes.

Non, jamais la barbarie ne passera !

Nous résisterons toujours à la haine et à l’esprit de vengeance

Nous ne cèderons jamais à la peur ni à aucune intimidation

Faisons une chaine d’amour contre la barbarie

Contre l’obscurantisme et l’ignorance,

Pour la paix dans nos cœurs,

Dans les rues de nos villes !

Que toujours et à jamais

Les forces de vie l’emportent

Sur les forces de mort !

Oui l’Humanité est plus forte !

Et jamais la barbarie ne passera !

MEDOUKH Ziad / L'HUMANITE EST PLUS FORTE QUE LES PRISONNIERS DE LA HAINE... de notre Ambassadeur de la Paix (Palestine)
MEDOUKH Ziad / L'HUMANITE EST PLUS FORTE QUE LES PRISONNIERS DE LA HAINE... de notre Ambassadeur de la Paix (Palestine)
Partager cet article
Repost0
29 novembre 2015 7 29 /11 /novembre /2015 16:33
FOURNET François / QUE DIT LA PAIX... de notre ambassadeur de la Paix (France)
FOURNET François / QUE DIT LA PAIX... de notre ambassadeur de la Paix (France)

~~ Que dit la paix

La paix ne se dit pas, elle chante.

Comme l’eau qui roule sur les pierres du chemin,

Comme ses reflets qui luisent comme on crie,

Comme sa lumière donnée pour abreuver les yeux.

Tu ne saisiras pas la paix,

Qui peut saisir l’eau qui vient de l’immensité ?

Qui peut retenir l’eau qui prolonge l’immensité,

Peux-tu dire à l’eau de regagner sa source ?

Peux-tu dire à l’eau : tais toi , cesse ton bavardage.

Elle est impérieuse, profonde, incontournable.

Tu peux vouloir la contenir,

Ou l’engloutir dans des bas fonds obscurs,

La croire oubliée dans l’ombre du silence.

Par toutes ses dents de reflets purs

Elle rira de ton acte insensé.

Sa volonté est de répandre la fraîcheur,

S’étendre pour noyer nos larmes,

Eteindre l’incendie des cœurs en péril

Etancher notre soif de liberté.

La paix vient de l’intérieur,

C’est elle dont luit la source des regards.

La paix ne se dit pas, elle vit !

FOURNET François / QUE DIT LA PAIX... de notre ambassadeur de la Paix (France)
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : LE MONDE IMAGINAIRE de Dana LANG, conteuse aux plumes de sioux, fée des loups, auteure Fantasy, contes, nouvelles, poète insurrectionnelle (trilogie de prose poétique), lauréate de 76 Prix littéraires
  • : BIOGRAPHIE Dana LANG *1989-2002, conteuse professionnelle internationale (artiste, durant 12 ans intermittente du spectacle / Cie du Soleil Noir). Elle conte dans les écoles, collèges, lycées, bibliothèques, médiathèques, salles de spectacle, théâtres, festivals... etc... *1991, fondatrice d'une Maison du Conte 'La Biche au Bois' au Cergne (42-Loire). Elle reçoit 20 000 scolaires en attractions contées sur les Terres d'Anne de Beaujeu dans les Monts du Haut-Beaujolais, et organise un Festival du Conte et des Conteurs en Forêt et en Cabarets «Flèches des Fées» pendant cinq ans. Elle conte avec divers musiciens dont Tenzin Gonpo artiste tibétain qui l'accompagne aux instruments et à la voix. Elle parraine un enfant tibétain pendant plusieurs années. *1994, sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques. Elle participe à divers festivals... *Avril 1998, elle conte dans les écoles françaises, Instituts, hôtels, villages pour le Festival International des Conteurs Francophones à Abidjan en Côte d'Ivoire. *2003, auteure, poète, en situation de handicap, elle poursuit en écrivant toute son Œuvre. Elle réécrit ses contes adaptés pour la scène (120 contes) et écrit de très nombreux ouvrages dont des contes merveilleux et fantastique, un récit autobiographique ' Les Sanglots du Vent' ; une trilogie Fantasy ' Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' (t.1 : La Dragonne et l'Œuf d'Or Sacré ; t.2 : Éloïse et le Commandeur du Temps ; t.3 à paraître) ; des témoignages de vie ' Docteurs, vous m'avez tué ! ' suite à paraître : ' La Danse de la Méduse ', ' L'Arbre d'Or ', 'La Fuite des Jours', 'La Maison du bout... de la Terre', 'Plus fort souffle le vent', 'Un Radeau dans le Ciel', 'Jusqu'au bout du Voyage', 'La Vie comme un Défi', 'Fais-moi Mourir !', 'Le Bouffeur de Vie', 'L'Ultime Voyage d'un Combattant de la Vie', 'Vogue là où te mènera ton Rêve', 'L' Envol les Ailes Brisées',... édité en juin 2019 par Horizon Littéraire Contemporain : un recueil de prose poétique et de pamphlets de 7 livrets ' Puisque tu vis, Philippe', 'Je vous écris, Frères Humains', 'À l'Aube d'un Jour, Humanité' et un livret de nouvelles 'Poindra le Jour', ... *2011, à la création de la Maison du Conte, de l'Illustration et de l' Édition Fantastique ' LA FONTAINE AUX FÉES ' édite dix de ses livres (sur plus de 30) et avec son époux Maurice JANIN, architecte d'exécution (en situation de handicap), fréquente les Salons du Livre de Rhône-Alpes, Auvergne, Bourgogne, Yonne, Paca chaque week-end durant deux ans. Sur le Salon du Livre de Lorette (42-Loire), elle rencontre Michel COUROT, Dico d'Or, grand gagnant de la Dictée de Bernard Pivot en 1995. Il deviendra son relecteur et son très grand ami. *En avril 2011, elle écrit un conte merveilleux : Flora, Pipi et Scratch, la sorcière. *2012, sociétaire des Arts et des Lettres de France, membre du bureau de l' UERA A (Union des Écrivains de Rhône-Alpes-Auvergne), ambassadrice du Cercle des Ambassadeurs Universels de la Paix, 'La Fontaine aux Fées'  édite 'Le Grand Livre de Marina' de Marina FERREIRA. *13 octobre 2013, elle est nommée Membre de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets. *Le 18 mai 2014, elle parraine le 1er Festival du Livre et de l'Illustration Jeunesse «Les P'Tits Z'Amis de Marina » à Saint-Didier-de-Formans dans l'Ain (01). *13 Juillet 2014, après avoir vécu deux ans dans le village natal de son père en Alsace près de Bâle et de très longues années en région lyonnaise, elle vit à Plogoff dans le Finistère et devient Membre de l'Association des Écrivains Bretons (AEB). Elle écrit et publie un nouveau conte ' La Fontaine de la Mer Feunteun Aod '.   *Décembre 2014, elle collabore au Festival International du Conte de Guillaume ÉKOUMÉ, au Cameroun. Elle écrit un nouveau conte 'Max, le Petit Sorcier'. *Février 2015, elle écrit un conte 'Louka, le Petit Loup de Brocéliande' dédié à son arrière petit-fils, Louka né le 5 février 2015. *23 avril 2015, elle écrit 'Le Dragon de Pors Loubous', un conte fantastique. Fin juillet, par son épouse Danyèle, elle apprend dans une profonde tristesse le décès de son indéfectible ami, Michel COUROT. *20 décembre 2015, elle conte 'Plume de Corbeau' au théâtre Georges Madec à Esquibien pour les enfants des écoles et leurs parents. *De septembre 2013 à ce jour, elle devient lauréate de 76 distinctions Littéraires  Internationales (Trophées, Mérites, Médailles, Prix, Mentions...) décernés par 16 concours Littéraires Internationaux. *2015-2016, elle recherche un Éditeur sérieux pour lui reprendre toute son Oeuvre. *En 2015, elle est invitée à Sacramento en Californie et à Prague en Tchécoslovaquie du 5 au 10 septembre 2016 par le Président de la World Académy of Arts and Culture and World Congress of Poets où elle ne pourra pas se rendre. *Le 1er février 2016, elle écrit le conte 'Justine et le Pays Contraire'. *Février 2016, elle s'inscrit dans les Salons Festivals du Livre en Bretagne qu'elle espère honorer de sa présence... le 24 avril 2016, elle se rend au Salon du Livre de Botmeur (Finistère) où elle conte et dédicace... *En juin 2016, elle écrit le conte 'Kaoura, la Princesse aux Sept Dragons'... *En 2017 'La Princesse aux Mensonges', 'L'Œil du Dragon'... et autres... *Le 9 et 10 septembre 2017, elle reçoit le TROPHEE John Ronald TOLKIEN pour le 2ème volet de sa trilogie fantastique 'Les 3 Héritiers de la Clef des 7 Mondes' tome 2 'Éloïse et le Commandeur du Temps par le CEPAL à Thionville en Lorraine. Elle reçoit d'autres Prix Littéraires Internationaux et le TROPHEE le LAUZUN de BRONZE remis par Pierre BELLEMARE... *Le 26 décembre 2017, elle perd à Douarnenez son époux bien-aimé à la suite de très grandes souffrances et d'une longue agonie de trois ans. Il sera incinéré à Quimper et ses cendres jetées en mer à 300 mètres de leur habitation. *Année 2018, elle devient membre de Bibliothéca Universalis.           * En février 2018, elle écrit plusieurs contes et nouvelles... qu'elle présente à des concours littéraires... *4 avril 2018, elle reçoit une Mention des Arts et Lettres pour son conte 'L'Œil du Dragon'. *10 août 2018, veuve elle revient s'installer avec sa fille aînée dans les Monts du Haut-Beaujolais où de plus en plus atteinte par sa maladie, elle tente de faire éditer tous ses livres. Quelques uns de ses textes paraissent dans diverses revues et livres. *Le 26 janvier 2019, elle devient membre de l'Académie Littéraire et Historique du Val-de-Saône. *Le 1er juin 2019, elle reçoit trois nouveaux Prix Littéraires Internationaux sur un conte, une nouvelle et une poésie décernés par les Arts et Lettres de France. *Le 29 juin 2019, elle reçoit le TROPHEE d'EXCELLENCE sur son OEUVRE LITTERAIRE et le PRIX d'EXCELLENCE sur son conte MAX, LE PETIT SORCIER en Français et traduit en Roumain par les Editions HORIZON LITTERAIRE CONTEMPORAIN représenté par Noëlle ARNOULT et Daniel DRAGONMIRESCU.
  • Contact

Recherche